Maladie d’Alzheimer : la fiabilité au cœur de ce nouveau diagnostic

La maladie d’Alzheimer est handicapante et déstabilisante pour les proches. Désormais, un nouveau diagnostic sera proposé et il sera plus fiable.

Maladie d’Alzheimer
[/media-credit] Maladie d’Alzheimer
Lorsque le diagnostic de la maladie d’Alzheimer est positif, le patient se retrouve face à un passé qui disparaîtra au fil des semaines. L’entourage devra être confronté à des paroles parfois blessantes puisque la personne touchée ne pourra pas reconnaître les membres de sa famille. Le diagnostic est donc douloureux et une source d’angoisses. De plus, il faut noter que près d’un tiers des patients sont déclarés comme malades, mais en réalité, il ne souffre pas de cette pathologie. En effet, jusqu’à maintenant le diagnostic pouvait comporter des erreurs et dans le but de les limiter, un nouveau procédé a été mis au point.

Une maladie d’Alzheimer au cœur de 10 ans de recherches

Le communiqué de l’INSERM précise que des neurologues travaillent depuis une dizaine d’années sur le nouveau diagnostic de la maladie d’Alzheimer. Pour que cette dernière soit effective, les médecins utiliseront des critères un peu plus spécifiques, ce qui devrait augmenter la fiabilité. Des marqueurs biologiques seront donc utilisés et ils permettront par conséquent de diagnostiquer de manière précoce cette pathologie, dont les troubles sont parfois similaires à d’autres maladies. En effet, les patients passent par plusieurs stades. Dans un premier temps, la mémoire vacille puis l’espace et le temps s’avèrent être des notions complexes et une perte d’autonomie ainsi que des troubles du comportement sont observés.

La maladie d’Alzheimer confirmé par des biomarqueurs

Dans la recherche concernant la maladie d’Alzheimer, les scientifiques ont mis en avant deux biomarqueurs. Le premier se trouve dans le cerveau et le second est situé dans le liquide céphalorachidien. Par conséquent, pour chaque profil proposé, le corps médical sera amené à confirmer la présence de la maladie d’Alzheimer en utilisant un marqueur biologique. Pour cela, deux méthodes seront utilisées à savoir le TEP (Tomographie par Émission de Positons) ou une ponction lombaire.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !