Accueil / Actualités / La mammographie en perte de vitesse, les femmes ont tendance à bouder cet examen

La mammographie en perte de vitesse, les femmes ont tendance à bouder cet examen

La mammographie est un examen radiologique du sein, elle permet de déceler d’éventuelles anomalies au niveau des tissus. Elle est présentée dans le cadre du dépistage du cancer du sein aux femmes dès 50 ans. Les autorités de santé s’accordent pour dire que la mammographie diminue de plus de 20% le risque de mourir de cette pathologie qui reste meurtrière si elle n’est pas soignée à temps.

Consulter un médecin

Le cancer du sein est à la fois le plus fréquent, le plus meurtrier chez la femme en France, nombreuses sont celles qui font l’impasse sur le dépistage

Le dépistage reste la mesure phare afin d’éviter des complications graves. Les bénéfices du dépistage, de la mammographie sont importants voire essentiels. Détecter un cancer du sein à un stade précoce augmente de façon considérable les chances de guérir. Au cours de a vie plus d’une femme sur huit sera concernée par cette maladie, plus de 49.000 nouveaux cas par an, plus de 11900 décès en France. Pour observer une diminution significative de la mortalité de ce cancer, il faudrait que 70 à 80% des femmes invitées au dépistage participent à cet examen tous les 2 ans. La mammographie reste un examen fiable mais certains cancers de petites tailles ne sont pas toujours décelés d’où l’intérêt de renouveler l’opération tous les deux ans.

Le dépistage du cancer du sein aurait diminué ces derniers mois, les gynécologues ont décidé de lancer une campagne de dépistage en France afin de sensibiliser sur l’urgence de cet examen

Toutes les femmes de 50 à 74 ans bénéficient d’une mammographie qui est prise en charge à 100% par la sécurité sociale tous les deux ans. Lors du collège national des gynécologues, des obstétriciens français qui s’est tenu le 21 juin dernier, les spécialistes ont décidé de lancer une campagne car le dépistage est en perte de vitesse dans notre pays. Les femmes se méfient de cet examen car la peur de l’irradiation provoquerait elle même un cancer. Les spécialistes tiennent a signaler que le risque est infime. Pour les gynécologues, si les femmes se détournent de la mammographie, c’est seulement à cause des polémiques. Le cancer du sein tue s’il n’est pas détecté précocement, le dépistage est donc à privilégier, la mammographie est salutaire voire indispensable.

Consulter un médecin, Pixabay – cleankidsmagazin

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !