Accueil / Actualités / Marseille : la police a mis un terme à un supermarché de la défonce générant 15 000 euros de chiffre d’affaires par jour

Marseille : la police a mis un terme à un supermarché de la défonce générant 15 000 euros de chiffre d’affaires par jour

Marseille partage avec Paris, le triste privilège, d’être la ville où le taux de criminalité est le plus élevé, et où les trafics d’ordre illicite sont surnuméraires. Ce mardi matin, dans la cité de La Savine, une vaste opération policière, précédée d’une enquête minutieuse, a mis un terme, avec une saisie record, à un vaste réseau, bien filtré, bien ficelé, avant toute délivrance de résine de cannabis, dans une zone, étant presque sous son contrôle : ce supermarché de la défonce est désormais condamné.

Cannabis

Une opération policière de grande ampleur, ce mardi matin, qui a conduit au démantèlement réussi, d’un vaste réseau de trafiquants, et également à une saisie record de cannabis

Mardi matin, un réseau de stupéfiants, particulièrement bien rôdé, a été démantelé, dans une cité Nord, de la ville phocéenne, qui est de façon incontestable, une des villes françaises, où sévit sans relâche, une criminalité, régnant sur des zones, que nous pouvons qualifier de non-droit. Les chiffres, de  ce vaste coup de filet, sont éloquents : 11 personnes ont été interpellées, une saisie de 110 000 euros a été opérée, et pas moins de 30 kilos de cannabis ont été récupérés, tout prêts à être écoulés.

La cheffe de la sûreté départementale, Marjorie Ghizoli, n’a pas caché son extrême satisfaction, en s’exprimant avec ces termes vraiment révélateurs : « Il s’agit d’un réseau qui sévissait depuis plusieurs mois ». Selon ses dires, ce trafic générait la somme, de 15 000 euros de chiffre d’affaires par jour : un business, qui est totalement illicite, mais qui tournait, avec une mécanique, agencée avec efficacité, terriblement bien huilée, avec le but d’être lucrative, de la façon la plus maximale qui soit, au service de ses hors-la-loi.

La procédure judiciaire s’est mise en marche, après les interpellations, notamment à l’encontre de l’organisateur de ce réseau, avec un défèrement, directement dans la foulée

L’organisateur de cette association de malfaiteurs, tête désormais tombée, ainsi qu’une partie de ses nombreux complices, sont dans les mains de la justice, étape logique, issue de leur interpellation : gérants, guetteurs, vendeurs, situés dans une tranche d’âge de 18 à 35 ans, étaient sous le coup, d’un défèrement, ce mardi, mesure de contrainte, placée sous le contrôle, du procureur de la république. Elle s’inscrit dans l’exercice des poursuites, à l’issue d’une garde à vue, avec nous le devinons aisément, une mise en examen, à la clé.

On estime à une soixantaine, le nombre de policiers, ayant pris, de façon active, part à l’opération, au cours de laquelle ont également été saisies 3 armes de poing et 3 motos. Tout cela a été précédé d’une enquête, diligentée, il y a plus de trois mois, avait pour objectif de démanteler la totalité de ce réseau particulièrement, bien structuré, et organisé. Tout était mis en oeuvre pour une sécurisation du trafic, dans laquelle chacun, du guetteur au vendeur, avait un rôle défini.

Cannabis, Pixabay – 7raysmarketing

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Réagissez !