Accueil / Actualités / Massif du Queyras : 6 skieurs tués par la montagne ce week-end

Massif du Queyras : 6 skieurs tués par la montagne ce week-end

En Hautes-Alpes, au massif des Queyras, une avalanche a fait six morts dans la nuit de samedi à dimanche. C’est un nouveau drame pour cette saison de ski.

Photo d'illustration
Photo d’illustration

Selon une information de l’AFP, depuis le début de la saison des sports d’hiver, onze personnes sont mortes dans des avalanches en France. Toutes les années, de nombreux skieurs périssent en montagne. Cette fois, un groupe de six skieurs expérimentés âgés de 50 à 70 ans, tous membres du club alpin ont été emportés dans une avalanche dans le massif du Queyras (Hautes-Alpes). La gendarmerie a déclaré avoir retrouvé les six corps dans le vallon de Bachas à plus de 2500 mètres d’altitude. On a tout d’abord découvert trois corps dimanche matin puis quelques heures plus tard les corps des trois autres skieurs.

En Hautes-Alpes, le risque d’avalanche est de 3/5

Ce groupe était composé de quatre hommes et de deux femmes, ils étaient tous des skieurs performants, ils avaient commencé leur ascension près des remontées mécaniques de la station de Ceillac. Ils devaient revenir de leur excursion dans l’après-midi, les proches s’inquiétant de leur retard ont signalé leur disparition. La préfecture a déclaré  : « lorsqu’ils sont partis le ciel était dégagé et le risque d’avalanches estimé à 3 sur 5 ». Le préfet des Hautes-Alpes, Pierre Besnard avait interrompu les recherches vers une heure du matin après avoir déjà retrouvé trois corps, il signalé que « les raisons de l’arrêt des recherches est dû à la mauvaise condition climatique sur place, qui rendait les secours périlleux leur sécurité n’était plus garantie » (Libération).

Le massif des Queyrac tue six skieurs

Dès le lever du jour, les secours ont recommencé, des secouristes, deux équipes de cynophiles, deux chiens réputés pour leur sens olfactif développé ont ratissé tout le secteur. Une cellule de crise a été organisée dans la salle des fêtes de Ceillac pour soutenir les personnes touchées par ce drame. Ces catastrophes ont conduit le commandant de la gendarmerie de haute montagne, Jean Baptiste Estachy (PGHM) a alerté, car « les conditions piégeuses, le manteau neigeux n’est pas très épais et assez changeant, il faut faire preuve d’une grande vigilance ».

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Mots

Dyslexie : la cause pourrait se trouver dans les yeux

La dyslexie est une altération significative de la lecture, les troubles apparaissent dès les premiers …

Réagissez !