Accueil / Actualités / Médecins en grève : le bras de fer continuera jusqu’au 31/12

Médecins en grève : le bras de fer continuera jusqu’au 31/12

Les médecins sont en grève et le bras de fer ne devrait pas prendre fin avant 2015. La période est donc mal choisie pour les maladies.

Stéthoscope
Stéthoscope

Les médecins sont en grève et ils n’ont pas l’intention de mettre un terme à leur mouvement. Le moment est mal choisi pour tomber malade alors que la gastro, la grippe et les autres crises sont présentes en France. Il sera donc assez complexe de guérir ces maux d’hiver. Les médecins spécialistes eux aussi ont rejoint le mouvement. Dans le monde médical, le projet de loi a provoqué une réaction allergique. Le président du SML (Syndicat des Médecins Libéraux) a déclaré : « nous ne sommes qu’au début du bras de fer ».

Des médecins en grève, les urgentistes travaillent

La région Auvergne pour sa part appelle à une grève pour une seule journée le 6 janvier prochain. Notons que 60 % des cabinets ont fermé leurs portes  et il reste pour se soigner les urgences qui pourront orienter les demandeurs vers les cabinets non grévistes et bien sûr toutes les urgences sont traitées sans problème dans les hôpitaux. Les urgentistes ont suspendu leur mouvement, car ils ont obtenu du gouvernement leur revendication à savoir 48 heures de travail par semaine au lieu de 72 heures.

Les médecins sont en grève jusqu’au 31/12

Actuellement, la discussion est bloquée, les syndicats des médecins en grève dénoncent qu’aucun contact n’a été entrepris avec le gouvernement. Il faut rappeler que Marisol Touraine, la ministre de la Santé a prévu en outre d’effectuer la vaccination par les pharmaciens pour 10 euros. Elle est aussi pour ne plus avancer les frais médicaux chez les médecins. Le président de Médecin Généraliste a souligné avec humour selon La Montagne : « le 1er janvier, on ne souhaite pas une bonne justice, ou bonne éducation nationale. Non, on souhaite une bonne santé ». La crainte de ce projet de loi est la menace de confiance entre les patients et les médecins selon les dires du monde médical. Dans les campagnes, se soigner est déjà très difficile du fait du manque de médecins. Espérons seulement qu’un compromis sérieux soit réglé prochainement pour que les malades puissent se faire soigner correctement.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !