LOADING

Type to search

Médicaments chez les seniors, une surconsommation alarmante

3 mois ago
Share

En ce qui concerne les ordonnances des seniors, malheureusement, elles sont très souvent à rallonge. Le risque médicamenteux est responsable de nombreuses hospitalisations. A partir de la soixantaine, la consommation de médicaments est quasi inévitable, la plupart du temps cela reste légitime pourtant parfois une surconsommation est évidente. Des études ont démontré que plus de la moitié des 75 ans auraient des prescriptions inadaptées. Le problème le plus préoccupant, ce sont les somnifères, ils sont reconnus pour entraîner des chutes, ils accélèrent les pertes de mémoire.

Médicaments

Un ménage régulier dans les ordonnances des personnes âgées est une nécessité

Les seniors sont-ils prêts pour autant à réduire leur consommation de médicaments ?Il semblerait que la réponse soit plutôt oui, plus d’un patient sur deux accepterait que l’on allège l’ordonnance. La moitié des plus de 75 ans consulterait leur médecin traitant et un spécialiste, en premier lieu, un cardiologue puis un ophtalmologiste. Les médicaments sont aux yeux des seniors une manière de mieux vivre, une aide journalière, une nécessité. Pour plus de 20%, les médicaments ne peuvent pas faire de mal. En plus des ordonnances à rallonge, de nombreuses personnes âgées pratiquent l’automédication.

Après 65 ans, la surconsommation de médicaments peut entraîner de graves accidents, des hospitalisations, des chutes, voire des décès

Les seniors qui prennent beaucoup de médicaments en consomment plus de 14 différents par jour. Ce sont les résultats d’une étude réalisée par la société OpenHealth, l’association 60 millions de consommateurs a eu en exclusivité ces estimations qui restent très inquiétantes. Plus de 150.000 personnes âgées ont été suivies durant plus de trois mois. Les résultats montrent que les ordonnances seraient rédigées par deux ou trois médecins différents. Un problème est alors soulevé, la coordination des soins est-elle supervisée par l’ensemble des professionnels de santé ? Les accidents liés à la prise de médicaments peuvent être aussi provoqués par tous les remèdes en vente libre, des effets secondaires importants sont toujours possibles. L’automédication après 75 ans se révèle être dangereuse, avec l’âge, l’état général à tendance à se dégrader, le corps ne réagit plus de la même façon. Il est très important de préciser que prendre un médicament n’est jamais un geste anodin, les multiplier rend la situation plus grave.

Médicaments, Pixabay – Mizianitka

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *