Accueil / Actualités / Médicaments sans ordonnance, les tarifs évoluent selon les officines

Médicaments sans ordonnance, les tarifs évoluent selon les officines

Les médicaments que l’on peut se procurer sans prescription médicale ont bien souvent des prix très différents d’une pharmacie à l’autre, il faut avoir l’œil et faire jouer la concurrence, car parfois pour une boite de paracétamol, son tarif peut varier du simple au triple. Les consommateurs doivent redoubler de vigilance pour éviter de trop dépenser pour des produits de santé similaires.

L’association Familles Rurales vient de publier son enquête annuelle et les résultats démontrent bien que la disparité existe vraiment entre les différentes pharmacies de notre pays. Chaque consommateur qui un jour a eu le besoin de se procurer pour ne serait ce qu’un mal de tête une boite de comprimés a pu se rendre compte que d’une officine à l’autre le prix de la boite peut se révéler bien plus onéreuse que celle vendue chez le confrère situé à deux rues plus loin.

Des prix s’envolent dans certaines officines pour des médicaments

Dans l’enquête, on apprend que certains médicaments (14 pour être précis) ont subi une hausse de 1% en 2014 comme Nurofen, les médicaments pour les problèmes digestifs, celui qui représente parfaitement les conclusions de l’enquête réalisée par « Familles Rurales » est le bain de bouche Hextril, son prix varie de 1,95 euro à 12 euros selon l’endroit où il est vendu ».

Les pharmacies en ligne sont compétitives, mais attention aux frais de port

L’association Familles Rurales a constaté également que les médicaments en vente libre dans les pharmacies étaient un peu moins onéreux et elle s’est penchée aussi sur les médicaments vendus sur les offices en ligne, il semblerait que les prix soient assez compétitifs, il faut simplement veiller aux frais de port, ils peuvent faire grimper la facture de façon sensible. Le mieux, c’est de faire jouer la concurrence et de comparer les prix dans différentes pharmacies avant de se procurer ses médicaments, le jeu en vaut souvent la chandelle.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Soleil

L’allergie au soleil ou lucite estivale est plus fréquente qu’on ne le croit

Cette manifestation cutanée touche autant à la plage l’été que sur les pistes de ski …

Réagissez !