LOADING

Type to search

Médicaments en ventre libre : 28 sont dans le collimateur

2 années ago
Share

L’automédication n’est pas toujours sans risque. Les petits ennuis de santé de l’hiver ont commencé depuis quelques semaines et les Français auraient la fâcheuse tendance à se soigner par eux-même dès les premiers symptômes. Depuis 2008, le ministère de la Santé a autorisé les pharmaciens à vendre des médicaments en libre service, plus de 500 sont désormais disponibles et ils viennent rallonger la liste existante déjà bien longue, actuellement plus de 2500 médicaments sans ordonnance peuvent être pris sans prescription médicale.

Le dernier magazine hors série de « 60 millions de consommateurs » nous alerte sur l’automédication, les risques seraient bien réels et souvent ignorés par la plupart d’entre nous. Certains médicaments seraient même plus dangereux qu’utiles en cas de tous ces petits bobos hivernaux comme les rhinopharyngites et tous les petits problèmes ORL et les troubles digestifs. Des associations sont parfois contre indiquées, les effets indésirables ne seraient pas sans risque pour la santé et de nombreux médicaments seraient même composés de molécules inefficaces.

Des médicaments demandent une attention particulière en cas d’associations

L’association de 60 millions de consommateurs met en garde les utilisateurs de tous ces remèdes en libre service. Il faut bien se renseigner et surtout demander l’avis à son pharmacien si le médicament que l’on veut acheter est compatible avec le traitement prescrit par le médecin. C’est le cas d’Actifed rhume, dolirhume, humex rhume qui sont dans le viseur des professionnels de santé. La liste complète est à consulter sur le magazine hors série de 60 millions de consommateurs « se soigner sans ordonnance ».

Attention à l’automédication qui peut s’avérer problématique

Le sondage réalisé par Médiaprisme pour 60 millions de consommateurs met en évidence que 78% des Français auraient l’habitude de se soigner par eux-même dès les premiers bobos et 84% avouent qu’ils prennent trop de médicaments. Des régions sont plus ou moins concernées par ce problème d’automédication, la Corse est en haut de la liste alors que la Picardie serait bien plus raisonnable. Les médicaments ne sont pas anodins, il faut bien connaitre la posologie, les contre-indications, les effets indésirables et ne jamais associer un de ces médicaments avec d’autres sans avoir demandé l’avis d’un professionnel de santé. Le magazine partage également une liste de 28 médicaments qui demandent une attention particulière.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *