Accueil / Actualités / Méningite à Lyon : à 21 ans, une étudiante succombe à la maladie

Méningite à Lyon : à 21 ans, une étudiante succombe à la maladie

Une méningite à Lyon est à l’origine du décès d’une étudiante âgée de 21 ans. Elle étudiait dans une université de cette ville et c’est l’ARS qui a partagé ce fait divers. Il faut rappeler que la maladie est assez rare sur le sol français.

Médecin
Médecin / Crédit Photo : Pixabay – Parentingupstream

La méningite qui a tué cette étudiante lyonnaise est contagieuse et la maladie se transmet essentiellement par la toux ou encore les postillons. Généralement, les rares cas se développent à l’entrée de l’hiver et ils sont surtout référencés du côté des plus jeunes, mais cette fois c’est une jeune femme de 21 ans qui a été contaminée. Aux premiers abords, les malades ne donnent pas l’attention adéquate aux différents symptômes, car ils ont tendance à partager quelques similitudes avec ceux de la grippe qui sévit au même moment.

L’ARS a été alerté de la présence d’un cas de méningite à Lyon

L’étudiante était inscrite à l’Université Lyon III située dans le Rhône et c’est au cours du week-end que le décès a été prononcé. L’ARS de Rhône-Alpes a partagé un communiqué pour confirmer l’information et donner quelques précisions à propos du type de  méningite. Cette dernière est répertoriée dans la catégorie B et il s’agit d’une infection invasive à méningocoque. Au vu du pouvoir de transmission que cette maladie met en avant, les professionnels de la santé ont pris les mesures nécessaires pour identifier les contacts qu’elle aurait pu avoir auparavant.

Les proches de cette étudiante lyonnaise ont été identifiés

De ce fait, les personnes de son entourage ont sans doute reçu un traitement pour lutter contre cette méningite. Cette maladie est potentiellement dangereuse, l’ARS a donc été alerté, car il s’agit de la procédure. En effet, elle fait partie d’une liste de problèmes de santé qui nécessitent une déclaration obligatoire et cela est le cas pour la méningite ou encore la tuberculose. Les étudiants qui côtoyaient la victime via l’université spécialisée dans les langues ont été contactés.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Une punaise de lit

CHU de Nantes : des punaises de lit s’invitent aux urgences

Le CHU de Nantes, plus précisément son service des urgences, a été la proie d’une …

Réagissez !