LOADING

Type to search

Méningite C : plusieurs patients décèdent dans le Rhône et l’Auvergne

2 années ago
Share

La méningite C est à l’origine de plusieurs décès en France depuis la semaine dernière. Au vu de la situation, certaines personnes sont invitées à se vacciner, cet acte n’est pas obligatoire, mais il pourrait tout de même limiter la propagation de cette maladie mortelle.

Dans le Rhône et l’Auvergne, une surveillance est nécessaire, car la méningite C a tué plusieurs personnes notamment dans l’Allier et la Creuse. La situation n’est pas prise à la légère, car les deux départements sont côte à côte, cela laisse craindre ainsi une installation rapide de la souche dans cette zone de la France. La vaccination est donc recommandée même si cette seule injection n’est pas obligatoire.

La méningite C qui s’attaque aux méninges tue un adolescent dans le Rhône

Cette maladie est potentiellement dangereuse, car elle s’attaque aux méninges qui protègent le système nerveux. Ce dernier bénéficie ainsi de trois couches et lorsqu’elles sont touchées comme dans le cas de la méningite C, des séquelles peuvent être observées, mais il ne faut pas oublier qu’elle est susceptible d’être mortelle. Ce fut le cas pour un adolescent de 14 ans dans le Rhône qui a succombé à cette méningite C après avoir fait l’objet d’une hospitalisation. Des traitements préventifs sont administrés à toutes les personnes qui ont été en contact avec ces patients selon Pourquoi Docteur.

De 12 mois à 24 ans, la vaccination contre la méningite C est conseillée

Les différents cas de méningite C ont pu être découverts, car les agences régionales de Santé ont identifié plusieurs malades. Toutefois, d’autres patients ont été référencés au cours des dernières semaines notamment dans le Rhône fin octobre. En ce qui concerne les symptômes, ils sont assez classiques, les malades souffrent de maux de tête, de douleurs à la nuque et même de fièvre et de vomissements. Les personnes à risque sont surtout les enfants dès 12 mois et les adultes jusqu’à 24 ans. Ces habitants sont invités à opter pour une vaccination notamment dans les zones touchées.

Maladie, Pixabay – Counselling

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *