Accueil / Actualités / Méningite de type B : à 5 ans, une petite fille perd la vie

Méningite de type B : à 5 ans, une petite fille perd la vie

Une petite fille âgée seulement de cinq ans est décédée mardi soir à Brest dans le Finistère d’une méningite de type B, une information relayée par ouestfrance. Elle avait été hospitalisée la veille. La méningite est une inflammation des méninges, des membranes qui protègent le cerveau, la moelle épinière. En France, dans le cas d’épidémies, on retrouve principalement deux groupes. Le risque de contracter cette maladie est accrue chez les nourrissons, les adolescents, les jeunes adultes jusqu’à 24 ans, les personnes âgées, les enfants fréquentant les crèches, les écoliers, les collégiens, les lycéens qui vivent en communauté, les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Les streptocoques de type B sont responsables de 10% des cas en France.

Enfant

La prévention de la méningite repose essentiellement sur une vaccination pour certaines formes

Cela est aussi valable pour le traitement préventif pour les personnes ayant été en contact avec le malade. Il ne faut jamais laisser traîner une infection ORL, les bactéries qui provoquent la méningite peuvent être présentes dans la gorge, les oreilles. Le diagnostic de cette maladie est principalement la raideur de la nuque, une forte fièvre, des maux de tête extrêmement violents, des nausées, une sensibilité à la lumière. La ponction lombaire est un examen dont le but est de rechercher la présence d’un nombre anormalement élevé de cellules immunitaires, les globules blanc dans le liquide rachidien, c’est alors le signe d’une infection.

Dans la plupart des cas, la méningite est due à un virus mais parfois une bactérie est responsable de la maladie

Elle est beaucoup plus grave, elle nécessite des soins d’urgence. Elle se transmet par un contact étroit, prolongé avec la personne atteinte. La bactérie est véhiculé par la salive, les sécrétions du nez, de la gorge. En France, en 2014, on a observé 1220 méningites soit 1,9 cas pour 100.000 habitants. L’agence régionale de santé a mis en contact l’école où était scolarisé la fillette avec la médecine scolaire afin de prévenir les parents de ce cas de méningite foudroyante. Plus d’une soixantaine de personnes ont bénéficié d’un traitement antibiotique. Dans la petite commune du Finistère, l’émotion est grande. L’infection reste tout de même rare, six cas pour 100.000 personnes.

Enfant, Pixabay – ThePixelman

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Consulter un médecin

Méningite C : un décès montre que cette infection peut être mortelle

En milieu de semaine, plus d’une quarantaine de personnes ont été prises en charge par …

Réagissez !