Accueil / Actualités / La ménopause et les premières règles impacteraient l’espérance de vie

La ménopause et les premières règles impacteraient l’espérance de vie

La vie d’une femme est conditionnée de nombreuses années par les règles qu’elle doit subir tous les mois puis vient la ménopause qui peut survenir vers 46 ans pour certaines, ce qui est jugé précoce par les spécialistes. Une étude menée par une équipe de chercheurs de l’école de médecine de San Diego aux États-Unis a mis en évidence que l’âge des premières règles ainsi que l’arrivée de la ménopause auraient une influence certaine sur l’espérance de vie des femmes. La durée du cycle de reproduction serait donc très importante.

Seniors

Une ménopause précoce peut favoriser le diabète

Certaines conditions influent depuis déjà plusieurs années sur le cycle des femmes, la puberté, la ménopause sont de plus en plus précoces. Ce problème inquiétant résulte de perturbateurs endocriniens, de polluants environnementaux. Deux études ont été menées, elles démontrent que la ménopause tardive ou précoce affecte le risque de diabète, elle réduit ainsi l’espérance de vie. Plus de 124.000 femmes ont été suivies durant une période de douze ans, les règles de ces personnes volontaires ont cessé vers l’âge de 51 ans. Lorsque le cycle s’arrête avant 46 ans, le risque de diabète est accru de plus de 25%. Au moment de la ménopause, la période reproductive de la femme cesse, lorsqu’elle intervient avant 40 ans, elle peut être provoquée par une maladie, des médicaments, de la radiothérapie, de la chimiothérapie…

L’espérance de vie impacté par l’âge des 1ères règles

Cette baisse d’œstrogène rend la femme sensible face à divers problèmes de santé comme l’ostéoporose, l’incontinence urinaire, les troubles cardiaques. La deuxième étude dont les résultats rejoints la première a pris en compte le suivi de plus de 16.000 femmes durant près de 21 ans. Une bonne moitié des volontaires a vécu plus de 90 ans. L’âge des premières règles et de la ménopause a joué un rôle important dans l’espérance de vie. Les femmes qui ont eu plus de 40 ans de fertilité peuvent avoir une vie plus longue si bien sûr d’autres facteurs ne viennent pas se greffer durant ce parcours de vie .

Toutes les femmes qui ont une ménopause jugée non précoce augmentent leur chance d’avoir une meilleure santé. L’auteur de cette étude conseille aux femmes ménopausées de surveiller leur poids, d’adopter l’alimentation la plus saine possible, de pratiquer régulièrement une activité physique.

Seniors, Pixabay – kimheimbuch0

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Se laver les dents

Dents de lait des enfants : des informations capitales pour lutter contre le cancer

Lorsque les enfants perdent leur dent de lait, certains parents après le passage de la …

Réagissez !