Accueil / Actualités / Une mère mentait sur la santé des enfants pour recevoir des allocations

Une mère mentait sur la santé des enfants pour recevoir des allocations

Des histoires telles que celle-ci sont bien souvent à la une des médias, mais chaque fois que les lecteurs s’en emparent, le pourquoi, le comment restent des questions sans réponse. Une mère de famille de 48 ans a été condamnée à plus de sept ans et demi de prison pour avoir fait subir à ces deux enfants des traitements médicaux dont ils n’avaient nullement besoin alors que le seul but était de toucher des prestations familiales. Ces mensonges graves ont duré plus de dix ans, des tortures inutiles qui se sont déroulées dans la banlieue sud de Londres.

Enfant pleurant

Mentir sur l’état de santé de ses enfants

Durant de nombreuses années, sa fille ainsi que son fils ont dû supporter ces traitements médicaux pour des problèmes de santé inexistants. Les chirurgiens ont même implanté des sondes gastriques afin de les alimenter alors que ceux-ci étaient parfaitement aptes à le faire. Des propos soulignés par les enquêteurs anglais. Son fils soi-disant atteint d’asthme devait prendre des stéroïdes alors qu’il ne souffrait absolument pas de cette maladie, l’enfant devait sous les ordres de sa mère se comporter en autiste.

Torturer des enfants pour obtenir des prestations sociales

Pourquoi un tel comportement de la part d’une mère ? L’argent est la réponse dans cette affaire, d’après la police locale plus de 432.544 euros d’aides et de prestations différentes ont été alloués à cette mère de famille. Pour aller encore plus loin dans le sordide, elle a demandé à l’Etat un revenu complémentaire, le père de ses deux enfants avait pourtant un emploi. Les enquêteurs ont retrouvé au domicile des parents, un stock de médicaments inutilisés qui aurait coûté à la sécurité sociale du pays plus de 168 euros. Le procureur en charge de cette affaire a accusé la mère de famille de « cruauté extraordinaire au-delà de tout entendement ».

Un syndrome largement connu

La maltraitance chez les enfants ne se manifeste pas seulement par des coups, les privations en tout genre, les prescriptions médicales inutiles sont également des tortures. Protéger un enfant est un acte obligatoire. Il existe un syndrome celui de « munchhausen par procuration », le parent le plus souvent la mère simule une pathologie chez son enfant : falsification de résultats médicaux, injection de matières fécales, suffocation manuelle, ses actes sont le plus souvent observés à l’hôpital. Le plus frappant, c’est le contraste qui existe entre une mère aimante, présente et les actes de torture qu’elle fait subir à son enfant. Dans le cas relevé au Royaume-Uni,  le but de cette maltraitance était financier. Toute atteinte résulte d’une pathologie grave.

Enfant pleurant, Pixabay

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Les pleurs d'un bébé

La tête plate est-elle en lien avec la crainte de la mort subite du nourrisson ?

La semaine nationale de prévention de la mort subite du nourrisson se déroule du 18 …

Réagissez !