Mettez vos vacances à profit pour calculer et ajuster vos cycles de sommeil

En mesurant soigneusement, en cette période estivale qui s’y prête, encore plus si vous êtes en vacances, le sommeil dont vous avez idéalement besoin, vos cycles de sommeil sont des indicateurs précieux sur lesquels se baser avec de la fiabilité.

Difficile de trouver le sommeil

Qu’est-ce qu’un cycle de sommeil ? En quoi ces cycles, au nombre de 4 à 6 par nuit, sont-ils tellement importants ?

Pour mieux comprendre le fonctionnement normal du sommeil et éventuellement ses dysfonctionnements, il est indispensable de connaître la façon dont il s’organise. Notons que ce dernier est composé de cycles qui durent environ 90 minutes. Chaque cycle est entrecoupé d’une phase de semi-éveil. Ce sont 4 à 6 cycles qui se succèdent pour ponctuer l’harmonie d’une nuit. Chaque cycle de sommeil est composé lui-même de 5 phases. Les 3 premières phases correspondent au sommeil lent étant découpé en 4 stades. S’ensuit la phase de sommeil paradoxal qui cède ensuite sa place à une phase intermédiaire. Il nous a semblé nécessaire une clarification pour mieux appréhender toutes les subtilités parfois complexes des cycles de sommeil.

La quantité de sommeil n’est pas invariable et il est du ressort de chacun de déterminer laquelle lui est idéale

Comme le souligne un article de ladepeche.fr,« il faudrait dans l’idéal accumuler cinq cycles complets, soit sept heures et demie de sommeil. » Soulignons que La durée idéale du sommeil est extrêmement variable d’un individu à l’autre. Certains sont de longs dormeurs avec des besoins de sommeil de 9 heures ou plus, d’autres sont de courts dormeurs ayant besoin de moins que 6 heures. Le record mondial est détenu par un Australien qui dort 3h30 par nuit. La durée de sommeil dont on a besoin est celle avec laquelle on fonctionne bien le lendemain : tout réveil tonique est un indicateur de la qualité du sommeil. Nos horloges biologiques ne sont pas identiques. Le mythe de se coucher tôt est futile : c’est votre fatigue qui doit vous guider.

Outre les cycles sur lesquels s’ajuster au mieux, quels sont les facteurs qui ont un impact notable sur notre sommeil ?

Ordinateurs, tablettes et smartphones sont les ennemis étant reconnus comme les plus implacables du sommeil. La lumière bleue est particulièrement mauvaise : elle est un signal d’éveil pour notre horloge biologique et donne une impression de lumière du jour. 25 % des Français estiment être en manque indéniable de sommeil. Les conseils des médecins se révèlent être les suivants : une activité calme doit précéder le moment souhaité du coucher et l’extinction des téléphones portables. Parmi les autres facteurs rentrant en compte avec un impact notable sur la qualité du sommeil, retenons absolument l’âge mais aussi les ébats amoureux, les habitudes alimentaires et pour conclure la pratique régulière d’une activité physique.

Difficile de trouver le sommeil, Flickr – Vic

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *