LOADING

Type to search

Tags: ,

Metz : un enfant meurt d’une opération de l’appendicite inutile

2 années ago
Share

À Metz, c’est un rapport alarmant qui a été transmis concernant l’opération subie par un enfant de 11 ans. L’intervention chirurgicale au niveau de l’appendice s’est révélée être inutile et il faut noter que l’opération s’est mal déroulée.

À 11 ans, il perd la vie au cours d’une intervention chirurgicale

Un couple touché par une extrême souffrance a pu se rendre compte que l’intervention chirurgicale qui a été à l’origine du décès de leur enfant âgé de 11 ans n’était pas nécessaire. Pour comprendre cette affaire, il faut effectuer un bond dans le temps et remonter jusqu’au mois d’octobre 2014. À cette époque, le jeune garçon souffre de maux de vente et après un examen, rien n’est décelé. Toutefois, les parents sont emmenés aux urgences, car l’enfant souffre toujours et il devait prendre un antalgique. Cette décision va être changée apparemment selon les informations du Républicain Lorrain.

À Metz, les experts insistent sur le fait que l’appendicite n’était pas un problème

En effet, un chirurgien de permanence décide d’effectuer une opération de l’appendicite, mais l’intervention se transforme en un réel cauchemar au cours duquel le jeune garçon perd la vie. Les experts qui ont été contraints d’étudier cette affaire semblent être formels, l’intervention sur l’appendicite était inutile. Les douleurs ne provenaient donc pas de cette zone de son organisme et finalement le chirurgien se serait trompé lors de l’établissement de son diagnostic. Ce dernier a conduit à la mort de l’enfant âgé seulement de 11 ans.

Une opération de l’appendicite inutile qui devient cauchemardesque

Les experts ont même enquêté sur la source des douleurs et les conclusions partagées sont assez loin de celles établies pour une appendicite. Ils estiment que le jeune garçon était victime d’une colopathie fonctionnelle. Cette dernière était donc à l’origine des maux de ventre qu’il pouvait ressentir. En effet, cette maladie se caractérise par des douleurs abdominales ainsi que des troubles au niveau du transit. Dans leur rapport, ils précisent que l’enfant est décédé des causes d’une double plaie à l’aorte et la première n’aurait pas été suturée dans les règles de l’art.

Chirurgie, Pixabay – skeeze

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *