Accueil / Actualités / MH370 : après la découverte d’un débris, la thèse revient en force

MH370 : après la découverte d’un débris, la thèse revient en force

Le vol MH370 reste un mystère, mais l’étude du débris retrouvé à La Réunion pourrait apporter enfin des réponses aux familles. Plus d’un an après le drame, une thèse continue de se renforcer sur le Web.

Malaysia Airlines
Malaysia Airlines / Crédit Photo : Wikipédia – Laurent ERRERA

Depuis 2014, les familles des victimes du vol MH370 sont dans l’attente d’un rebondissement, d’une bribe de réponse et elle sera peut-être apportée par la France. Pour l’instant, les rumeurs précisent qu’il s’agit bien d’une des pièces d’un Boeing 777 comme celles présentes sur le vol de la Malaysia Airlines, mais sans expertise approfondie, il sera difficile de préciser officiellement si le débris appartient à cet avion-fantôme.

Ce débris d’un Boeing 777 n’a pas encore été officialisé pour le MH370

Pour rappel, le dernier contact réalisé avec le MH370 remonte au 8 mars 2014 et depuis, il n’y a eu aucune nouvelle, aucun débris officialisé, aucune preuve qui montre qu’il s’agit d’un accident ou d’un détournement. Toutefois, certaines familles estiment que la Malaisie a caché quelques réponses notamment en ce qui concerne le vol, car après avoir disparu des radars, il aurait continué son chemin selon les repérages des satellites militaires et il aurait serpenté pour se diriger vers les Maldives sans entrer à aucun moment dans un territoire. Cette trajectoire laisse penser à un détournement et certains témoignages révèlent qu’un avion d’une taille impressionnante avec du bleu et du rouge a été vu aux Maldives.

Le vol MH370 aurait pu cibler l’île de Diego Garcia

Selon la thèse qui est fortement relayée depuis plusieurs mois, le vol MH370 aurait été détourné par un ou plusieurs terroristes qui avaient dans l’idée de cibler Diego Garcia. Cette île se trouve au nord de La Réunion et au sud des Maldives. De ce fait, certains estiment que des terroristes auraient voulu cibler cette île et voyant l’avion comme une menace, il aurait été abattu. Les débris joncheraient ainsi l’océan Indien, mais dans une partie qui n’était pas explorée, car les recherches se concentraient à l’ouest de l’Australie. Certains estiment que le débris aurait pu dériver avec les courants marins pour se retrouver sur une plage à La Réunion, mais aucune preuve ne témoigne d’une volonté de se crasher sur Diego Garcia.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Les pleurs d'un bébé

La tête plate est-elle en lien avec la crainte de la mort subite du nourrisson ?

La semaine nationale de prévention de la mort subite du nourrisson se déroule du 18 …

Réagissez !