Hospitalisé

Miracle : plongée dans le coma depuis 27 ans, elle se réveille

Une mère de famille s’est réveillée après 27 ans de coma profond dans un hôpital allemand. Elle avait été victime d’un accident de voiture en 1991. Ce cas exceptionnel va sans doute faire parler dans le milieu médical. Son fils aujourd’hui âgé de 32 ans n’a jamais perdu espoir.

Presque un miracle

C’est en essayant de protéger son fils de 4 ans se trouvant à l’arrière de la voiture que la femme a subi de graves lésions cérébrales lorsque le véhicule est entré en collision avec un bus scolaire. L’enfant s’en est sorti avec quelques contusions. Il a toujours refusé de croire que le coma de sa maman serait permanent. Il n’a jamais accepté et malgré les dires des médecins peu encourageants, voire inespérés. La mère de famille s’est réveillée après plus de 27 ans de coma profond. Ce cas relève presque de l’irréel. Pourtant, c’est un vecteur d’espoir pour ceux confrontés à ce genre de situation comme l’a affirmé le médecin de Munina Abdalla.

Un transfert dans un hôpital allemand en 2017

Près de Munich, la patiente subira plusieurs traitements pour renforcer ses muscles et contrôler son épilepsie. Afin que ses muscles ne s’affaiblissent pas, elle a eu de nombreuses séances de physiothérapie. Les médecins parlent d’un « coma réveillé ». Les patients peuvent ouvrir les yeux. Dans un magasine allemand, les médecins ont souligné qu’aucun patient ne se réveille d’un coma de 27 ans. Ce cas est très inhabituel pour eux, il n’y a aucune garantie d’amélioration surtout en ce qui concerne les lésions cérébrales causées par le manque d’oxygène qui rarement s’améliorent. Aujourd’hui, la patiente est âgée de 60 ans, elle est dans un état stable. Elle a été transférée à Abu Dhabi où elle continue de suivre des thérapies pour améliorer son confort de vie.

Vivre après un coma

Se réveiller d’un coma, c’est possible, mais cela se fait avec plus ou moins de séquelles intellectuelles, physiques et psychologiques. Le coma nécessite souvent une longue rééducation qui débute dès la réanimation. Cette période peut sembler fastidieuse pour le patient, les proches, mais c’est inévitable. Tout dépend de la sévérité des atteintes du cerveau, les difficultés après un coma peuvent être plus ou moins sévères. Dans le meilleur des cas, il peut devenir un mauvais souvenir et même pour tous ceux qui s’en sortent, le coma restera une expérience hors du commun. La sortie d’un coma passe par la stimulation des sens, musique, goûts, parfums. La probabilité d’être sévèrement handicapé augmente avec chaque mois passé dans le coma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *