LOADING

Type to search

Monoparentalité : des mères isolées célibataires en souffrance

3 années ago
Share

Les mères isolées et célibataires à cause de la monoparentalité seraient en souffrance selon une étude récente réalisée en Amérique.

Monoparentalité

Monoparentalité

Les mères célibataires développeraient une moins bonne santé que les mamans en couple. Cette monoparentalité affecterait ainsi l’organisme et cette constatation serait valable dans plusieurs pays européens. En effet, aux États-Unis, en Angleterre et dans 13 pays d’Europe, cette étude a été réalisée sur près de 25 125 femmes âgées de plus de 50 ans. Les résultats montrent que 33 % des mamans aux USA ont eu tendance à connaitre la monoparentalité avant d’être quinquagénaires et ce pourcentage est le plus fort, car il est de 22 % en Angleterre, 38 % en Scandinavie, 22 % en Europe occidentale et 10 % en Europe du Sud.

Une santé moins bonne pour les mères célibataires

Les mères célibataires et donc isolées avaient tendance à développer une santé entachée dans la vie future alors que ce constat n’est pas réalisé chez les mères mariées. Un certain risque a même été enregistré pour les femmes célibataires qui ont connu pendant de nombreuses années la monoparentalité avant la vingtaine. Ce fait est également référencé du côté des divorces et des naissances hors mariage avant 20 ans. L’étude conclut ainsi que la monoparentalité dès la vie d’adulte ou après l’adolescence est associée à une moins bonne santé pour le futur.

Une monoparentalité usante pour le futur

Certains risques élevés ont été observés dans certains pays comme l’Angleterre, les États-Unis et la Scandinavie selon le Journal of Epidemiology & Community Health. Les raisons ne sont pas évoquées, mais il est possible d’envisager la solitude comme explication. La maman isolée doit faire face à tous les désagréments de la vie sans avoir une épaule à qui se confier. Cela peut donc favoriser certaines émotions négatives et jouer de ce fait un rôle dans la santé. Dans tous les cas, les mères célibataires auraient tendance à user leur santé.

Crédit Photo : Pixabay – shuraki 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *