Accueil / Actualités / Monoxyde de carbone : les intoxications peuvent être évitées

Monoxyde de carbone : les intoxications peuvent être évitées

L’hiver n’est plus très loin de nous, la semaine qui vient de s’écouler nous a fait déjà ressentir les prémices du froid. Les températures à la baisse et les chauffages que l’on allume sans avoir pris la précaution de les faire contrôler par un spécialiste entraînent des accidents malheureusement tous les ans, des personnes perdent la vie et d’autres sont hospitalisées parfois dans un état grave.

Cheminée
Cheminée / Crédit Photo : Pixabay – JamesDeMers

L’INPES (l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé) propose sur son site d’informations, les bons gestes pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone. Le ministère de la Santé et celui de l’intérieur en appellent à tous les Français pour qu’enfin ils soient vigilants avec ce gaz mortel. Chaque année, malgré les campagnes de prévention, il est responsable de plusieurs victimes et de certains désagréments. Afin d’éviter tous ces problèmes de santé, il est fortement conseillé de faire vérifier ses appareils de chauffage au moins un fois par an par des spécialistes et cela concerne tous les types de chauffage, fuel, charbon, bois, propane, butane, pétrole, essence et le gaz naturel.

Le monoxyde de carbone est responsable de nombreux morts

Il faut faire également ramoner sa cheminée avant l’entrée de l’hiver et aérer les maisons et appartements même s’il fait très froid, ne pas hésiter à ouvrir ses fenêtres en grand au moins dix minutes par jour. Toutes les années à la même époque, le monoxyde de carbone entraîne des hospitalisations parfois mortelles, il est la première cause de mortalité par accident en France.

Identifier les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone

Les  symptômes d’une intoxication sont des maux de tête, des nausées, des vomissements et il faut prévenir les secours très rapidement afin d’éviter le pire. Il est essentiel que chaque personne soit vigilante afin de dépister au plus vite cette intoxication encore trop mal connue. Le monoxyde de carbone est un gaz extrêmement dangereux, quand on le respire, il prend la place de l’oxygène. Entre septembre 2014 et le 31 mars 2015, 3490 personnes ont eu un problème avec le monoxyde de carbone. Les coordonnées des centres antipoisons et de toxicovigilance peuvent être consultées sur Internet.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Une punaise de lit

CHU de Nantes : des punaises de lit s’invitent aux urgences

Le CHU de Nantes, plus précisément son service des urgences, a été la proie d’une …

Réagissez !