Accueil / Actualités / Les myrtilles pourraient peut-être prévenir la maladie d’Alzheimer

Les myrtilles pourraient peut-être prévenir la maladie d’Alzheimer

Les myrtilles sont de petits fruits de couleur bleutée à la saveur acidulée et légèrement sucrée, elles évoquent les confitures d’antan, mais elles offrent également un large éventail de possibilités culinaires, utilisées depuis le moyen âge en Europe pour enrayer les épidémies de dysenteries. On emploie ses fruits, mais ces feuilles sont aussi utilisées en infusion. Les nombreuses vertus des myrtilles ne sont plus à prouver, au cours des siècles, d’autres utilisations thérapeutiques sont venues enrichir sa réputation. Aujourd’hui une nouvelle étude mettrait en avant son pouvoir de prévenir de la maladie d’Alzheimer.

La myrtille fait partie de la liste des « super fruits »

ll contient des antioxydants et selon les chercheurs de l’université de Cincinnati aux États-Unis, les myrtilles pourraient aider à lutter contre la sénilité, en effet les antioxydants qu’elles contiennent améliorent de façon notoire la mémoire ainsi que les capacités intellectuelles chez les personnes âgées. L’effet bénéfique de ce fruit vient de sa couleur bleutée apportée par les composants « anthocyanes », on les trouve également dans les aubergines et le chou rouge. Les chercheurs pour démontrer l’utilité des myrtilles ont suivi plus de 47 personnes de plus de 68 ans, elles souffraient toutes de troubles légers liés à la mémoire. Les scientifiques ont donné de la poudre de myrtilles lyophilisées équivalente à une portion de fruits à un groupe et à l’autre groupe une poudre placébo. Cette expérience a duré plus de quatre mois.

Des études supplémentaires sur des personnes visées par la maladie d’Alzheimer

Les résultats ont montré que les personnes qui avaient suivi un régime à base de poudre de myrtilles, leur mémoire s’en trouvait améliorée. Une seconde étude a eu lieu sur des personnes souffrant de déficience plus approfondie et les conclusions de cet essai a été bien moins concluantes. Les scientifiques au vu de ces derniers résultats en ont conclu que les myrtilles apportaient un bénéfice aux personnes légèrement atteintes. Les chercheurs vont poursuivre les expériences plus en avant, les prochains tests vont avoir lieu sur des personnes de 50 à 65 ans considérées comme étant « à risque » de développer la maladie d’Alzheimer. Si l’on veut garder une bonne mémoire, il faut peut-être commencer le régime myrtille le plus tôt possible et cela tombe très bien, ce fruit est particulièrement gouteux.

Myrtilles, Pixabay – PublicDomainPictures

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Sexe

La définition délicate de la durée normale d’un rapport sexuel

Quelle est la durée normale d’un rapport sexuel ? Un rapport, qui en appelle à …

Réagissez !