Accueil / Actualités / Niveau de vie des retraités : c’est mieux, mais l’avenir est incertain

Niveau de vie des retraités : c’est mieux, mais l’avenir est incertain

Les seniors se porteraient bien quant à leur niveau de vie, il serait supérieur à celui des actifs, leur pouvoir d’achat serait plus important que celui des travailleurs. La pension brut qui se situerait autour des 1500 euros leur permettrait une qualité de vie meilleure. Ce constat aurait pour cause, les carrières plus longues qui ont permis à ces retraités de mieux conjuguer plaisir et retraite, leurs besoins sont aussi plus simples. Selon l’OCDE, les plus anciens sont bien plus lotis que tout le reste de la population qui peine à rester active au vu du chômage important.

La pension moyenne brut pour les hommes se situe aux alentours de 1884 euros et pour les femmes 1314 euros pour l’année 2013. Les anciennes générations seraient aussi plus économes, il est difficile aujourd’hui de penser à demain alors que souvent le quotidien demeure une vraie galère. Chez les seniors, mettre de l’argent de côté reste une théorie économique confirmée, aider les enfants, les petits-enfants environ 4% du patrimoine, le vœu de transmettre est primordial pour cette partie de la population selon les Echos.

Les seniors ont un niveau de vie supérieur aux actifs

La retraite des plus de 65 ans est plus confortable, car la carrière a été plus suivie avec moins d’accrocs à cause du chômage, alors qu’en 2015, c’est un problème récurrent pour les travailleurs et les futurs retraités. Le taux de pauvreté serait moins important chez les seniors que celui de l’ensemble de la population active, pour l’année 2013, ils étaient 557.800 allocataires du minimum vieillesse soit 4% de la population. Tous ceux qui arrivent à la retraite ne sont pourtant pas tous égaux et notamment pour les soins, 20% des seniors consacreraient plus de 10% à la dépense de santé.

Le niveau de vie dans le futur ne sera pas aussi attractif

Quant aux plus précaires, ils peuvent se retourner vers la CMU complémentaire. Il existe également une certaine disparité, les retraités qui peuvent rester à leur domicile et ceux qui sont obligés d’être pris en charge par des structures spécialisées, les retraites alors dans une forte majorité ne suffisent pas aux frais demandés par ces institutions. Le taux de pauvreté serait de 8% contre 14% dans l’ensemble de la population active. Mais cela pourrait changer dans les années à venir, le niveau de vie devrait baisser d’ici 2025.

Retraite, Pixabay – voffka1966

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Courir

Var : un joggeur de 76 ans meurt d’une crise cardiaque en plein effort

Un homme de 76 ans, apparemment en bonne santé, a été hélas terrassé par une …

Réagissez !