Accueil / Actualités / Litchis : dans le nord de l’Inde, des enfants meurent à cause de cet ingrédient

Litchis : dans le nord de l’Inde, des enfants meurent à cause de cet ingrédient

Toutes les années à la même époque, de nombreux enfants meurent à la suite d’encéphalopathie (une maladie inflammatoire de l’encéphale), elle est due parfois à une bactérie, un champignon, mais également à un virus comme celui de l’herpès ou de la rage. Dans tous les cas, elle nécessite une hospitalisation en urgence selon sa gravité, elle peut engendrer des lésions cérébrales, voire le décès.

Litchi

Aux alentours des mois de mai et juin, des enfants tombent malades, ils commencent par avoir des crises puis ils tombent dans le coma, plus de 40% en meurent. Depuis 1995, le gouvernement tente de trouver les causes de cette épidémie qui s’arrête aussi vite qu’elle a commencé pour ne réapparaître que l’année suivante. Plusieurs hypothèses ont été suggérées : infection par les rats, les chauves souris, les mouches, les pesticides dans les cultures des litchis…

Le litchi devient problématique pour certains enfants

Deux années ont été nécessaires pour comprendre enfin cette affaire, elle a été menée conjointement avec le centre national indien de lutte contre la maladie, du bureau des centres pour le contrôle, la prévention de la maladie. Ce n’est pas à proprement dit le litchi qui serait en cause, mais plutôt qu’il soit consommé par des enfants qui n’ont rien dans le ventre. Les résultats de l’étude ont été publiés dans le journal Britannique médical The Lancet Global Health. Les tests ont été effectués sur plus de 300 enfants malades, ils avaient un taux de sucre très bas. Les conclusions de cette étude ont permis de mettre en place des mesures de prévention. Les parents sont donc amenés à alimenter leur enfant avant qu’ils ne consomment des litchis de façon très modérée. En deux ans, l’épidémie d’encéphalopathie a diminué de moitié.

Le mauvais état nutritionnel des enfants en Inde est cinq fois supérieur à celui de la Chine et deux fois plus élevé qu’en Afrique

Les mères dans ce pays sont très souvent des adolescentes, plus de 75% sont anémiques, près de 60% des enfants présentent un déficit pondéral, 45% ont un retard de croissance, 20% souffrent d’un poids insuffisant, 57% ont une carence en vitamine A. La malnutrition a des effets graves sur le développement de l’enfant, cela accroît la possibilité qu’il tombe malade fréquemment. Pour que la population d’un pays soit en bonne santé, il est important  de donner l’accès à des aliments nutritifs, de l’eau potable, des installations sanitaires conformes. La malnutrition en Inde est un problème préoccupant, en moyenne, un enfant de moins de cinq ans meurt toutes les 30 secondes.

Litchi, Pixabay – greissdesign

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Squelette

Ostéoporose : sous-diagnostiquée, celle maladie est dangereuse

En Europe, l’ostéoporose touche près de 21 millions de femmes de plus de 50 ans …

Réagissez !