LOADING

Type to search

Norvège : redessiner la banquise pour exploiter le pétrole

3 années ago
Share

La Norvège voudrait s’attaquer à la banquise pour faciliter l’exploitation du pétrole. L’information ne satisfait pas les défenseurs de l’environnement.

Banquise

Banquise

La Norvège fait parfois la Une des médias pour les élevages des saumons, mais cette fois, c’est une autre affaire qui anime le milieu de l’environnement. Le pays a l’intention de procéder à une nouvelle définition de la cartographie des contours de la banquise. Cette dernière est déjà malmenée par le réchauffement climatique puisque la fonte est préoccupante. À cette allure, et si toutefois le rythme s’intensifie dans les prochaines décennies, il y a de grandes chances pour que l’élévation des océans et des mers provoquent des drames.

La Norvège critiquée pour sa cartographie de la banquise

Toutefois, la Norvège se préoccupe des activités pétrolières puisque le ministère de l’Environnement a décidé de redessiner la banquise. Cette décision a déjà eu des conséquences dans la mer de Barents puisque 57 blocs ont été placés en prospection. Cette décision est de ce fait au cœur d’un véritable débat et les défenseurs de l’environnement n’oublient pas de dénoncer une telle pratique. Le Premier ministre a tout de même insisté sur le fait que l’objectif de cette nouvelle cartographie ne concernait pas un déplacement de la bordure. Le gouvernement de la Norvège souhaite donc actualiser les informations pour identifier les zones sensibles.

La Norvège sollicitée par les sociétés pétrolières

Toutefois, certains estiment que la Norvège redessine la banquise pour faciliter l’exploitation du pétrole, car de nouvelles licences ont été proposées. Il faut noter que le gouvernement est sollicité par les sociétés pétrolières. Ces dernières se retrouvent confrontées à un véritable problème au niveau de la mer du Nord, car les ressources exploitées diminuent. Elles souhaitent ainsi déplacer leurs activités pour prospérer davantage. Les parties opposées tentent de bloquer cette nouvelle cartographie qui aurait des effets écologiques alors que la banquise est déjà fragilisée.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *