Accueil / Actualités / Une noyade sur trois s’avère être fatale, les enfants ainsi que les seniors sont touchés

Une noyade sur trois s’avère être fatale, les enfants ainsi que les seniors sont touchés

Les noyades accidentelles entraînent de nombreux décès chaque année en France. C’est la deuxième cause de décès chez les enfants de moins de 6 ans, le manque de surveillance et l’inaptitude à nager restent des faits problématiques. Pour les personnes plus âgées, la noyade intervient après une chute, lors d’activités solitaires, après la consommation d’alcool, en cas de soucis de santé. Le risque pourrait être minimisé si l’on respectait un peu plus les règles de sécurité.

Piscine

Chaque année, ce sont plus de 500 personnes qui perdent la vie à la suite d’une noyade. La prévention est-elle suffisante ?

Les noyés sont très souvent de très bons nageurs qui ont surestimé leurs capacités. La noyade est provoquée par l’irruption d’eau dans les voies aériennes, ce qui entraîne une privation d’oxygène au niveau du cerveau, du cœur. En l’absence d’un traitement très rapide, la mort reste inévitable. Les noyades accidentelles interviennent dans tous les lieux de baignade, en mer, en piscine privé, publique, dans un plan d’eau. Les enfants échappant à la surveillance des parents représentent une part importante des noyades dans un bassin privé. Les campagnes de prévention insistent sur l’équipement de brassards, de dispositifs de sécurité.

Pourquoi les seniors sont-ils autant touchés par la noyade ?

Le choc thermique responsable d’un malaise est très souvent l’une des causes de noyades des personnes les plus âgées. De juin à septembre 2015, sur les 436 décès par noyade recensés en France, 18% ont touché des enfants de moins de 6 ans, le manque de surveillance est cité comme cause principale. Chez les 13-24 ans, c’est le courant ou l’épuisement qui est relevé, chez les 25-45 ans, la noyade survient surtout après une chute, quant aux plus de 45 ans, elle est liée une fois sur deux à un problème de santé, malaise cardiaque, épilepsie. Il faut également prendre en compte que plus de 100 noyades ont été liées à une consommation d’alcool, 49 ont été mortelles. Les messages de prévention sont inefficaces. L’objectif est d’alerter la population sur les dangers encourus lorsque l’on se retrouve près d’un point d’eau.  Quant aux enfants, il ne faut jamais les laisser sans surveillance. L’eau représente la détente, le bien-être mais elle engendre aussi parfois la mort.

Piscine, Pixabay – tpsdave

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Alcool

Le binge-drinking bouleverse le cerveau, même au repos, des jeunes s’y adonnant

Une hyper-alcoolisation, qualifiée de binge-drinking (dans notre langue de Molière, nous disons aussi « biture express » …

Réagissez !