Des noyaux de cerises empoisonnent un père de famille de 28 ans

Les fruits d’été sont des petits plaisirs incontournables : pêches, abricots, cerises, nectarines. Qui peut résister à ces produits juteux, délicieux, pleins de vitamines, rafraîchissants ? Pourtant, un père de famille a failli perdre la vie en mangeant des noyaux de cerises en bocaux. Voulant sans doute faire une quelconque expérience, il a bien sur mangé la chair des fruits mais aussi les noyaux. En mâchant ces derniers, ils ont libéré un produit toxique pour l’être humain. Les cerises ne sont pas les seuls fruits à risque, les prunes, les pêches, les abricots, les amandes amères contiennent de l’Amygdaline.

Des cerises

Verra-t-on un jour sur les étals, les étiquettes que certains produits peuvent devenir dangereux sous certaines manipulations ?

Sous l’action d’une enzyme de notre système digestif, le produit toxique contenu dans les noyaux de cerises se décompose en un poison les plus foudroyants. Les premiers symptômes de l’intoxication sont une anxiété, des maux de tête, des vertiges, des palpitations cardiaques, une hyperventilation. Ces signes peuvent évoluer très rapidement vers une agitation importante, un coma, un arrêt respiratoire. Le décès peut être observé s’il s’agit d’une intoxication sévère. En principe, on ne consomme pas les noyaux. Les avaler représente que très peu de risque par contre il est dangereux de les ouvrir, d’en consommer l’amande. Les pépins de pommes contiennent également ces mêmes toxines, il faudrait en manger de grandes quantités pour que cela devienne un vrai problème de santé.

Un Britannique de 28 ans ne recommencera sans doute jamais cette expérience, elle a failli lui coûter la vie

Le 17 juillet dernier, ce jeune homme après savoir ingéré les fruits et les noyaux a vu sa santé se dégrader. Au bout de dix minutes, son goût du risque a tourné au drame. En effet, il a commencé à se sentir extrêmement fatigué, des céphalées sont apparues, sa température corporelle a augmenté. Sa compagne a appelé les secours, le jeune homme a été hospitalisé d’urgence. Les médecins ont pu constater une intoxication au cyanure d’hydrogène. Heureusement aujourd’hui il va beaucoup mieux. Ce père de famille regrette que ce danger ne soit pas précisé sur les étiquettes, il demande donc que cela soit fait afin que des accidents similaires au sien ne se produisent pas.

Des cerises, Pixabay – jingoba

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

2 commentaires

  1. Enfin il faut être un peu con.pour manger les noyaux!!!!

  2. ouais…bizarre… J’ai 55 ans et depuis petit, j’ouvre tous les noyaux de pêches pour en croquer l’amande que j’apprécie et je n’ai jamais eu un seul des symptômes décrit ici. En passant, je ne mange que les pêches de mon verger. Serait-ce que les pesticiddes employés par ailleurs les empoisonnent?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *