LOADING

Type to search

Tags:

Obésité : la crise économique à l’origine de la prise de poids

3 années ago
Share

L’obésité et la crise économique seraient liées selon l’OCDE et notamment à cause de la baisse du pouvoir d’achat. Les foyers font donc au mieux.

Crise économique

[/media-credit] Crise économique

L’obésité serait favorisée par la crise économique, mais certains internautes se demandent sans doute comme cela peut être envisagé. Les pays sont touchés par une diminution du pouvoir d’achat alors que les tarifs ont tendance à croître au fil des mois. Les foyers se retrouvent ainsi dans l’impasse puisque la crise économique influence grandement la composition des repas. Ainsi, depuis 2008, les ménages auraient eu tendance à choisir le plus simple et surtout le moins cher en faisant l’impasse sur les repas équilibrés. Cette méthode est efficace pour que toute la famille puisse manger, mais malheureusement un rapport de l’OCDE (Organisation de Coordination et Développement Economique) précise qu’elle a favorisé la prise de poids.

L’obésité liée à la malbouffe qui est favorisée par la crise

L’obésité liée à cette crise financière touche donc plusieurs pays et notamment le Mexique, la Nouvelle-Zélande et surtout les États-Unis. Les organisations recommandent de manger des fruits et des légumes quotidiennement, mais avec la crise, il est parfois difficile de construire des repas équilibrés. Ainsi, la consommation de produits riches en calories a augmenté et cela a causé la croissance du nombre d’obèses. Les chiffres transmis par le rapport sont assez alarmants puisque 10 % des adultes se trouvaient dans la catégorie « obésité » en 1980. Or, aujourd’hui le pourcentage a atteint 18 %.

La France a dépassé les projections d’il y a deux ans

La France n’a pas été épargnée par la crise économique et l’obésité est donc présente. Depuis près de 30 ans, le nombre de personnes souffrant de cette prise de poids aurait augmenté de 2 voire 3 % tous les ans. Sur le sol français, une problématique a également été observée. En effet, il y a deux ans, 12.9 % des Français souffraient d’obésité. Ce pourcentage se trouvait en dessous de celui des pays membres de cette organisation. Mais, il faut constater que le chiffre atteint actuellement n’est pas en corrélation avec les prévisions datées de 2010. Ainsi, la France est le seul pays à avoir dépassé les projections.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *