Accueil / Actualités / Les oméga-3 contenus dans les fruits de mer préserveraient les capacités mentales des seniors

Les oméga-3 contenus dans les fruits de mer préserveraient les capacités mentales des seniors

À chaque saison, son lot de crustacés et autres coquillages, cela plus particulièrement pour les fêtes de fin d’année. Durant les repas d’été, les crevettes, les huîtres et autres bulots s’invitent alors volontiers à nos tables.

Consommer des fruits de mer une fois par semaine

Une étude menée par le centre médical de la Rush University aux États-Unis et publiée dans la revue Neurology nous informe qu’il faudrait manger au moins une fois par semaine des fruits de mer, et pas seulement, aux occasions précises. Cette recommandation est vivement conseillée pour les seniors, car les oméga-3 contenus dans les produits de la mer auraient des vertus bénéfiques pour le cerveau et ils préviendraient le déclin cognitif.

Les coquillages sont une source importante de nombreux bienfaits pour la santé

Ils sont riches en protéines, 100 grammes de moules apportent 17 grammes de protéines et 100 grammes d’huîtres près de 9 grammes. Ils sont également riches en oligo-éléments et minéraux, zinc, fer, phosphore, calcium, magnésium. Ils sont très peu caloriques, 66 pour 100 grammes d’huîtres. Les crustacés sont une source d’acides gras oméga-3 et de façon générale, il est conseillé d’en consommer au moins une fois par semaine. Il est très facile de les adjoindre à l’alimentation quotidienne. Crustacés et fruits de mer, vous ferez le plein de protéines et d’oméga-3 tout en gardant la ligne.

Les produits de la mer sont réellement un cocktail de vitamines

Il ne faut pas oublier l’iode, il est nécessaire à la synthèse des hormones thyroïdienne. Les scientifiques qui ont réalisé cette étude sur les coquillages et les effets sur les fonctions cérébrales protégées ont divisé les participants en deux groupes, l’un consommait des fruits de mer au moins une fois par semaine et l’autre bien moins souvent, les résultats ont démontré que les personnes qui mangeaient des produits de la mer plus souvent enregistraient un déclin cognitif bien plus lent de la mémoire et une vitesse de perception plus rapide.

L’auteur de ces recherches a souligné que malgré le temps qui passe et les effets du vieillissement inévitables, il était toujours possible de ralentir une certaine dégradation de l’organisme, des fonctions cérébrales en ajoutant à son alimentation des fruits de mer au moins une fois par semaine. L’étude a été réalisée sur 915 participants durant une période de cinq ans.

Des fruits de mer, Pixabay – jsbaw7160

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Courir

Var : un joggeur de 76 ans meurt d’une crise cardiaque en plein effort

Un homme de 76 ans, apparemment en bonne santé, a été hélas terrassé par une …

Un seul commentaire

  1. Les acides gras oméga 3 participent à la fluidité membranaires des cellules et permettent d’agir favorablement sur les cellules neuronales. Ils interviennent aussi sur les processus inflammatoires; IL est important de choisir des produits de la mer de bonne qualité tant pour les crustacés que pour les poissons les petits poissons gras des mers froides par exemple sont moins chargés en métaux lourds que les gros poissons qui arrivent en fin de chaine alimentaire. Une complémentation avec des capsules d’Oméga 3 marins est intéressante pour suppléer l’alimentation et avoir suffisamment d’apport en omega 3.

Réagissez !