Accueil / Actualités / Opération du cerveau via des lunettes 3D, la prouesse mondiale du CHU d’Angers

Opération du cerveau via des lunettes 3D, la prouesse mondiale du CHU d’Angers

La chirurgie éveillée se pratique déjà depuis quelques années, mais pour cette opération, c’est une première, les lunettes 3D ont permis au patient d’interagir très précisément avec le chirurgien, la précision de l’acte de chirurgie est de ce fait bien plus pointue et des interventions jusqu’à lors impossible pourront devenir envisageable grâce à ses lunettes 3D.

La chirurgie éveillée est active au CHU d’Angers depuis les années 2000

Elle permet l’ablation de tumeurs au cerveau et durant cette opération très délicate le patient est conscient, le chirurgien peut stimuler le cerveau avec une électrode et ainsi ne pas toucher aux zones du cortex impliquant directement les fonctions de la motricité et du langage. Cette pratique permet d’agir et de pratiquer des interventions qui jusqu’à lors étaient jugées trop délicates et risquées pour le patient.

Le patient a porté les lunettes 3D au cours de l’opération

À la fin du mois de janvier 2016, une équipe de neurochirurgiens a pratiqué l’ablation d’une tumeur cérébrale sur un patient éveillé qui était muni de lunettes 3D. Cette opération a été réalisée dans le cadre du projet CERVO (chirurgie éveillée sous réalité virtuelle dans le bloc opératoire) et quelques semaines après cette intervention très réussie, le patient se porte parfaitement bien. L’équipe de neurochirurgiens a l’intention de poursuivre le développement de cette  méthode qui pourrait donner des résultats très encourageants en ce qui concerne les enfants, les lunettes 3D pourraient permettre une diminution du stress.

Les prouesses chirurgicales sont innombrables

Il y a de cela deux mois, un jeune homme de 27 ans avait subi une intervention chirurgicale innovante, il avait joué de son instrument préféré, le saxophone alors qu’une équipe de chirurgiens lui avait ôté une tumeur au cerveau, le but pour ces médecins, vérifier la compréhension de la musique et observer les capacités et voir si elles sont restées intactes après l’opération. Ces interventions sont possibles, car le cerveau est dépourvu de récepteurs de la douleur, les patients peuvent donc rester éveillés lors de l’intervention chirurgicale. Les médecins peuvent à présent avec l’aide de ce genre de paramètres, saxophone, lunettes 3D veiller à ce que les zones à risques n’aient pas subi de dommages lors de l’opération et ainsi limiter les handicaps liés à ce genre d’intervention  selon une source de PourquoiDocteur.

Chirurgie, Pixabay – skeeze

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Courir

Var : un joggeur de 76 ans meurt d’une crise cardiaque en plein effort

Un homme de 76 ans, apparemment en bonne santé, a été hélas terrassé par une …

Réagissez !