LOADING

Type to search

Orthorexie : manger sain tourne à l’obsession, cela devient un trouble alimentaire

4 mois ago
Share

L’orthorexie fait partie des troubles alimentaires au même titre que l’anorexie, la boulimie. Cette pathologie se développe de plus en plus en France, une personne sur cinq est désormais concernée par ce trouble. L’alimentation devient une véritable obsession quand on ne peut manger que ce que l’on a contrôlé, vérifié, analysé. C’est alors la chasse aux pesticides, aux colorants, aux conservateurs, on cherche des produits issus de l’agriculture biologique. Les règles ne s’arrêtent pas là, le mode de cuisson, le matériel utilisé, la mastication des aliments sont également à prendre en compte.

Une salade de thon

L’alimentation, les repas doivent rester un plaisir avant tout mais cela va très vite devenir secondaire pour un vrai orthorexie

Ce trouble alimentaire peut développer une forme de paranoïa, la personne concernée peut même croire dans les cas les plus extrêmes que la société veut les empoisonner. L’orthorexie finit par s’isoler, les restaurants, les amis, la famille ne font plus partie de leur quotidien, trop de différences. Ces personnes vont consacrer la plupart de leur temps à planifier les repas, un nombre d’heures conséquentes va être dédiées à la recherche d’informations. Il existe un test qui permet de déceler si vous êtes oui ou non addict de ce trouble, le test de Bratman, sur les 10 questions posées, si vous répondez oui au moins à 5, vous êtes déjà concerné, ne pas hésiter à consulter un médecin, il pourra vous aider.

Si manger sain peut à un certain stade nous rendre malade, il faut alors tout remettre en question, sommes-nous en train de tous devenir orthorexie par suspicion envers le monde agroalimentaire ?

Tout a commencé avec la crise de la vache folle dans les années 1990 puis avec le scandale de la viande de cheval en 2013, depuis de nombreux consommateurs ont très peur de ce qu’ils mettent dans leur assiette à tel point que des obsessions s’installent dans leur quotidien. C’est une réaction à ce que l’on nomme précisément la malbouffe. Il ne s’agit plus de remplir son estomac à tout prix avec n’importe quoi mais seulement avec des produits sains. Une personne devient végétarienne puis végan puis crudivore puis frugivore. Elle cherche la pureté au détriment de l’équilibre alimentaire, de la santé. En vérité la bonne nourriture, c’est celle que l’on prépare avec amour, que l’on mange pour se faire plaisir sans oublier pour autant le terme santé.

Une salade de thon, Pixabay

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *