LOADING

Type to search

Ostéoporose : sous-diagnostiquée, celle maladie est dangereuse

1 mois ago
Share

En Europe, l’ostéoporose touche près de 21 millions de femmes de plus de 50 ans soit 22% de la population, 5,5 millions d’hommes. Elle ne fait pas partie comme on pourrait le penser des pathologies naturelles liées au vieillissement de l’organisme. Cette maladie ne tue pas directement mais elle mène à une issue fatale après par exemple une fracture du col du fémur dans plus de 20% des cas recensés, une personne sur cinq décède. En France, en 2010, plus de 393.000 fractures dont 90.000 du fémur ont été diagnostiquées.

Squelette

L’ostéoporose est une maladie qui fragilise les os, qui en diminue leur résistance

Cette pathologie est désormais reconnue comme étant un problème de santé publique, elle touche plus de 40% des femmes, 8% des hommes. Toutes les femmes ne sont pas atteintes d’ostéoporose, cela dépend en fait de nombreuses prédispositions. La présence d’antécédents dans la famille notamment chez la mère est un facteur aggravant. La pratique d’une activité physique régulière permet de la prévenir. Le jogging, la marche renforcent les membres inférieurs. 30 minutes par jour, c’est une bonne alternative afin d’éloigner cette fragilité osseuse. La consommation d’alcool, de tabac favorise l’apparition de la pathologie ainsi qu’une puberté tardive, une ménopause précoce, un faible apport en vitamine D. Cette maladie passe souvent inaperçue car elle ne provoque aucune manifestation, aucun symptôme particulier, elle n’est détectée qu’à l’occasion d’une fracture. Chez les sujets âgés, une supplémentation de vitamine D est très souvent prescrite, elle est naturellement présente dans les poissons gras, les œufs, le foie, les produits laitiers.

Plus de 85% des patients ne sont pas traités après une chute, les rhumatologues de l’association française de lutte anti-rhumatismale alertent sur son éventuel tsunami de fractures durant les prochaines années

Le 20 octobre prochain aura lieu la journée mondiale de l’ostéoporose. C’est à cette occasion que l’association veut interpeller les médecins généralistes ainsi que les patients les plus à risque. Avec le vieillissement de la population, plus d’une personne sur trois aura 60 ans ou plus  en 2025 soit plus de 20 millions d’individus, il faudra donc s’attendre à près de 491.000 fractures liées à des problèmes osseux contre 376.000 en 2010. Selon l’enquête, plus de 51% des patients qui ont été hospitalisés après une chute ne revoient pas leur médecin dans le mois qui suit, ce qui entraîne des rechutes pour plus de 29% d’entre eux, ce sont alors plus de 20% des malades qui meurent des suites de ces rechutes. La lecture de ces chiffres montrent à quel point cette pathologie est sous diagnostiquée, sous traitée. Une prise de conscience est absolument nécessaire de la part des patients, des médecins afin de lutter contre l’ostéoporose.

Squelette, Pixabay – PublicDomainPictures

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *