Accueil / Actualités / Pas-de-Calais : un homme entend des voix et tue son petit garçon

Pas-de-Calais : un homme entend des voix et tue son petit garçon

Dans le Pas-de-Calais, un nouveau drame s’est produit et un homme de 43 ans s’est rendu à la police, il a avoué le meurtre de son petit garçon.

Voiture Renault de la Police Nationale de Strasbourg
Voiture Renault de la Police Nationale de Strasbourg

Dans le Pas-de-Calais, un homme originaire de Noyelles-lès-Vermelles devrait être déféré devant un juge à partir de lundi. Les enquêteurs ont tenté d’obtenir quelques informations concernant son passé, mais au vu des investigations, il n’aurait pas d’antécédent psychiatrique. Les forces de l’ordre ont tout de même demandé une expertise dans le but de savoir si le père de famille peut être déclaré responsable pénalement de ses actes. Ces derniers se sont produits dans la nuit de samedi à dimanche aux alentours de minuit.

Un habitant entendait des voix lui demandant de tuer son fils

L’homme de 43 ans a révélé à la police qu’il entendait depuis deux semaines des voix. Ces dernières insistaient sur le fait qu’il devait tuer son petit garçon âgé de 11 ans. L’individu est donc passé à l’acte ce week-end puisque l’enfant a été poignardé à plusieurs reprises. Lors du premier examen, neuf coups de couteau ont été référencés. Certains ont été portés au niveau du thorax alors que d’autres ont été donnés aux environs du cœur. L’enfant est donc décédé des suites de ses blessures et l’homme de 43 ans s’est rendu à la police ce dimanche.

Dans le Pas-de-Calais, il tue son enfant de 43 ans

Les enquêteurs l’ont placé en garde à vue selon une information de La Voix du Nord et le parquet de Béthune a ouvert une enquête. Cette dernière doit éclaircir certaines zones d’ombre, car les forces de l’ordre ne savent pas si le petit garçon avait des frères ou des sœurs. De plus, ils ne connaissent pas la composition du foyer ni la répartition de la garde. En effet, l’homme était divorcé et il se trouvait seul à son domicile. Les policiers doivent donc tenter de savoir si le père de famille en avait la garde.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Soleil

L’allergie au soleil ou lucite estivale est plus fréquente qu’on ne le croit

Cette manifestation cutanée touche autant à la plage l’été que sur les pistes de ski …

Réagissez !