Perturbateurs endocriniens : une facture santé très élevée

Les perturbateurs endocriniens sont à l’origine d’une facture très élevée de l’ordre de 31 milliards d’euros. Une exposition peut occasionner des maladies.

Perturbateurs endocriniens
[/media-credit] Perturbateurs endocriniens
Les perturbateurs endocriniens sont à l’origine de plusieurs maladies et les premières ont été observées dans les années 70. Il aura toutefois fallu attendre deux décennies pour que cette expression soit reprise par l’OMS et aujourd’hui, elle est au cœur d’une vive préoccupation. Dans l’Union européenne et dans d’autres pays du monde, il est possible de les retrouver dans plusieurs produits et une telle exposition peut être à l’origine de cancers et même du diabète. Ainsi, pour connaitre l’ampleur du désastre occasionné par ces perturbateurs endocriniens, l’Alliance Environnement Santé a décidé de réaliser une étude dont les résultats sont stupéfiants.

Les effets des perturbateurs endocriniens sont nombreux

Il existe plusieurs types de perturbateurs endocriniens comme les œstrogènes stéroïdiens, le Bisphénol A, les agents ignifuges bromés, les phtalates et d’autres produits peuvent intégrer cette liste comme le tabac, les dioxines, les phénols… Les effets sur la santé sont nombreux puisqu’ils peuvent entraîner une malformation qui peut se développer plusieurs années après l’exposition. De plus, il faut noter que les perturbateurs endocriniens ont l’opportunité d’être « transgénérationnel« . Par conséquent, un enfant pourra développer une pathologie si son parent a été exposé. L’étude a montré que 5 pathologies étaient référencées à savoir le diabète, l’obésité, l’autisme, les cancers (sein, prostate et testicules), les problèmes de fertilité et les anomalies du sexe de l’homme.

Les perturbateurs endocriniens à l’origine d’une facture de 31 Md’€

Deux économistes baptisés Julia Ferguson et Alistair Hunt ont donc étudié les effets des perturbateurs endocriniens en chiffrant les maladies. Ils ont ainsi constaté au cours de leur enquête que ces produits étaient à l’origine d’une facture santé très élevée puisqu’elle atteint 31 milliards d’euros. Cette somme concerne uniquement l’Union Européenne et elle correspond à une année. Selon les estimations, les pays les plus touchés par les perturbateurs endocriniens sont l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l’Italie.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *