Accueil / Actualités / Pharmacie en ligne : une plateforme sanctionnée par la justice

Pharmacie en ligne : une plateforme sanctionnée par la justice

La pharmacie en ligne baptisée 1001.pharmacies a été sanctionnée par la justice qui a estimé que la plateforme contournait la loi.

Navigation sur Internet
[/media-credit] Navigation sur Internet
Avec l’essor d’Internet et la baisse du pouvoir d’achat, certains consommateurs tentent d’obtenir des astuces pour réduire les coûts. Les pharmacies en ligne s’avèrent être intéressantes puisqu’elles permettent d’acquérir des médicaments sans quitter son domicile. Toutefois, le site 1001 Pharmacies a été sanctionné par le Tribunal de Grande Instance de Paris puisque le juge des référés a estimé après une étude du dossier que la plateforme contournait la loi. Depuis plusieurs semaines, les internautes avaient l’opportunité d’obtenir via le site des médicaments sur ordonnance.

La pharmacie en ligne interdite de livraison

Cette vente à distance est toutefois interdite et c’est pour cette raison que la pharmacie en ligne a été sanctionnée. Il faut noter que le monde des médicaments vit un véritable chamboulement puisque certains comprimés pourraient être vendus directement dans les supermarchés. Certains tirent la sonnette d’alarme en estimant que ce nouveau fonctionnement rendra l’accès aux soins très complexe tout en supprimant le relationnel entre le client et le pharmacien. Ce dernier est donc susceptible au vu de ses connaissances de transmettre des conseils. Par conséquent, 1001 Pharmacies n’a pas l’autorisation d’effectuer la livraison pour ces médicaments.

La pharmacie en ligne sanctionnée par le juge

Le concept mis en place par 1001 Pharmacies était assez simple puisque le client pouvait pour 5 euros obtenir sur Paris les médicaments sur ordonnance. Un coursier venait ainsi chercher cette dernière et il livrait les médicaments prescrits après avoir été dans une officine. Si toutefois, le site ne respecte pas cette interdiction, il risque une amende de 1000 euros facturée par jour. Le juge a estimé que 1001 Pharmacies ne disposait pas de l’autorisation nécessaire et que la prestation fournie était considérée comme de la vente à distance de médicaments.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Courir

Var : un joggeur de 76 ans meurt d’une crise cardiaque en plein effort

Un homme de 76 ans, apparemment en bonne santé, a été hélas terrassé par une …

Réagissez !