Accueil / Actualités / Pharmaciens : piquet de grève le 30 septembre contre la réforme

Pharmaciens : piquet de grève le 30 septembre contre la réforme

Les pharmaciens ont décidé de sortir les piquets de grève dans le but de protester contre la réforme engagée par le gouvernement Valls II.

Pharmacie
Pharmacie

Le 30 septembre, les pharmaciens seront en grève, car ils ne sont pas en accord avec la réforme dédiée aux professions réglementées. Plusieurs mesures envisagées par François Hollande ne comblent pas leurs attentes et notamment celle de la vente des médicaments dans les commerces. En effet, les clients auraient l’occasion d’acheter certains produits en se rendant au supermarché et diverses enseignes pourraient appliquer un prix très inférieur à celui observé dans certaines pharmacies. Cela renforcerait également l’auto médication et les avis divergent concernant cette méthode.

Des pharmaciens en grève à cause de la réforme

Les pharmaciens se retrouveront par conséquent le 30 septembre avec leur piquet de grève et cette date n’a pas été choisie de manière anodine. En effet, 24 heures plus tard, plusieurs ministres ainsi que la présidente de l’Ordre des pharmaciens se retrouveront lors d’une réunion. Elle sera organisée à Bercy et ils auront l’occasion de discuter notamment en ce qui concerne les différentes mesures envisagées et basées sur le rapport rendu par l’Inspection générale des finances. Cette réforme des professions réglementées avait été initiée par Arnaud Montebourg qui a depuis quitté le gouvernement Valls.  L’UNAPL (Union Nationale des Professions Libérales) avait donc appelé tous les professionnels à se mobiliser.

Le monopole des pharmaciens au cœur d’un débat

L’UNAPL révélait sur son site Internet que le gouvernement de François Hollande n’avait pas pris la peine de rencontrer les professionnels libéraux avant de lancer la réforme. Selon elle, il ferait même « tout pour éviter la discussion et un débat démocratique, moderne et transparent ». En parallèle, Marisol Touraine a fait part de son opposition concernant la fin du monopole des pharmaciens concernant la commercialisation des médicaments. Il faut noter que les prix varient d’un établissement à un autre et cette réforme pourrait être avantageuse pour le portefeuille. Mais, les pharmaciens restent des conseillers qui peuvent s’avérer essentiels lors de l’achat d’un médicament sans ordonnance.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Enfant

Perpignan : la crèche municipale envahie par les puces a été traitée et doit rouvrir aujourd’hui

La crèche municipale Hippolyte Desprès, située dans le quartier Saint-Jacques de la ville de Perpignan, …

Réagissez !