Accueil / Actualités / Des pieds brûlés par des chaussures, un produit interdit est pointé du doigt

Des pieds brûlés par des chaussures, un produit interdit est pointé du doigt

Un produit anti moisissure, le diméthyfumarate est responsable de brûlures graves, à Béthume dans le Pas-de-Calais, une femme s’achète une paire de chaussures à plus de 75 euros, ravie de sa nouvelle paire de sandales, elle décide de les porter immédiatement sauf qu’au bout de quelques heures, elle commence à ressentir une gêne. C’est au cours de la nuit qu’une sensation très pénible va se manifester, ses pieds ont gonflé, elle n’arrivait plus à les poser sur le sol.

Des chaussures

Ce produit chimique, le diméthyfumarate a entraîné des épidémies de lésions cutanées graves

Pour produire, conserver des vêtements, des meubles, les industriels utilisent des produits chimiques, toxiques à plus ou moins forte dose. Cela donne t-il vraiment envie de faire du shopping ? Si l’on écoute les dernières études sur le sujet, tout ce qui nous entoure est source de problèmes de santé, cancers, brûlures chimiques, intoxication mais avons-nous le choix ? Les vêtements, les chaussures fabriquées en France sont généralement peu accessibles pour une majorité de personnes donc c’est à contre cœur qu’il faut se diriger vers des produits importés dont la réglementation est moins pointilleuse. Sommes-nous en train de mourir à petits feux, les industriels nous empoisonnent-ils depuis des décennies ?

Une femme gravement brûlée au pied à cause d’un produit anti moisissure, le diméthyfumarate, une substance interdite en France pourtant présente dans de nombreux produits importés

Cette Calaisienne malheureusement n’a pas eu de chance, son achat ne lui aura valu que sept jours d’incapacité totale de travail suite aux brûlures de ses pieds dues aux nouvelles sandales. Elle a décidé de porter l’affaire en justice car elle voudrait qu’on arrête de vendre des « cochonneries« , suite à sa plainte, plusieurs personnes se sont également signalées à la direction départementale de la protection des populations du Pas-de-Calais. Le diméthyfumarate a fait déjà de nombreuses victimes en 2006 au Royaume-Uni, en France, cette substance avait été retrouvée dans des canapés venus de Chine. Les chaussures de la Calaisienne venaient quant à elles de Turquie. Les éventuelles victimes sont invitées à se faire connaître.

Des chaussures, Pixabay – Blanka

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Baguette

Love baguette : la tradition du pain pour lutter contre le SIDA

L’association AIDES organise durant une semaine du 11 au 18 octobre, un événement autour de …

Réagissez !