Accueil / Actualités / Des plantes médicinales pas toujours conseillées pour les personnes atteintes de cancers

Des plantes médicinales pas toujours conseillées pour les personnes atteintes de cancers

Les plantes médicinales viennent souvent compléter les médecines traditionnelles, des millions de malades font appel à elles pour soulager, aider à supporter les effets indésirables des chimiothérapies. Les plantes médicinales font partie intégrante des remèdes d’autrefois, mais pour tous ceux qui souffrent de cancers, toutes ces racines et autres plantes aux vertus reconnues pourraient atténuer l’efficacité des traitements médicaux classiques. Les scientifiques viennent de publier les résultats de leurs travaux dans la revue du mois de février Cancer.

Les dangers des plantes médicinales qui perturbent les traitements

Cette étude Israélienne menée par l’équipe de recherches de l’institut de technologie de Technion-Israèl met en évidence que deux tiers des plantes médicinales que les patients au Moyen-Orient utilisent pour soulager les effets d’un cancer peuvent avoir des conséquences plus ou moins néfastes sur leur santé, des oncologues au Moyen-Orient ont été interrogés sur le sujet et ils ont relevé que 60% de leurs patients prenaient des plantes médicinales avec leur traitement habituel. Tous ces spécialistes voudraient pouvoir s’exprimer sur les dangers potentiels de ces plantes qui peuvent altérer l’efficacité des chimiothérapies et celles dont l’effet peut être bénéfique pour la guérison ou tout du moins le soulagement de la maladie.

Y a-t-il vraiment un danger à utiliser ces plantes médicinales lorsque l’on souffre d’un cancer ?

Il semblerait que selon les résultats obtenus lors de cette étude, 44 plantes et 3 compléments alimentaires seraient plus fréquemment utilisés par les malades, 29 d’entre eux pourraient provoquer des interactions, le curcuma comme tout le monde sait est un anti-inflammatoire très intéressant, mais il entraînerait des effets toxiques graves lors des chimiothérapies. En grande majorité, les malades qui subissent ce genre de traitements lourds dont les effets indésirables sont difficiles parfois à supporter ont recours à ces plantes pour essayer de diminuer les nausées et autres inconvénients majeurs. Les médecins sont bien conscients de cet état de fait. Les plantes médicinales sont-elles une bonne alternative aux traitements classiques, peut-on combiner les deux sans interaction ? Ces questions, il faut les poser aux médecins, ils sont les seuls à pouvoir répondre selon une source de Pourquoi Docteur.

De l’ortie, Pixabay – Hans

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Maladie de peau

Maladie de peau : un fléau qui touche 16 millions de Français

Les maladies sont très diverses. La peau est l’enveloppe qui protège notre corps, elle est …

Réagissez !