Accueil / Actualités / Plus de 16% de la population Française souffrent d’une maladie chronique

Plus de 16% de la population Française souffrent d’une maladie chronique

L’assurance maladie précise que ce chiffre est en augmentation par rapport aux années précédentes. En 2015, le nombre de personnes affiliées au régime de l’assurance maladie a dépassé la barre des 10,1 millions de patients. D’après l’organisation mondiale de la santé, on parle de maladie chronique quand l’affection est de longue durée, qu’elle évolue lentement avec le temps. Plus ou moins grave selon les cas, il peut en effet s’agir de diabète, de cancers, de cardiopathies, d’AVC, de polyarthrite, de sclérose en plaque, Parkinson, Alzheimer, hypertension… Lorsque le patient découvre sa maladie, il doit apprendre à vivre avec elle, cela sous entend bien sûr de changer quelque peu son mode de vie.

Médecin

Vivre au quotidien avec une maladie chronique est loin d’être facile

Les maladies chroniques bouleversent le quotidien de bien des personnes. L’entourage a aussi un rôle à jouer, elle peut participer activement au traitement. Le patient doit admettre qu’il n’est plus en bonne santé, mais qu’il faut tout de même continuer à vivre le plus normalement possible. Ces pathologies évoluent lentement dans de nombreux cas, elles conduisent aux décès de façon prématurée ou pas, cela reste la première cause de mortalité dans le monde. Sur 39 millions de personnes décédées en 2008, plus de 29% avaient moins de 60 ans, la moitié était des femmes. Des chiffres relayés par les autorités sanitaires.

Les maladies chroniques font de plus en plus de victimes en France

Le vieillissement de la population accroît la proportion des maladies chroniques. Le coût des maladies cardio-neurovasculaires s’est élevée à plus de 16 milliards d’euros en 2014, quant aux cancers, ils ont occasionné des dépenses de plus de 13 milliards d’euros. Les trois quarts des nonagénaires sont en ADL, en ce qui concernent les septuagénaires, la majorité est de 60% pour les hommes. Toutes ces maladies sont le plus souvent décelées entre 40/50 ans, une bonne hygiène de vie peut contribuer à la prévention de ces pathologies. Elles peuvent entraîner des difficultés, un risque de perte d’emploi est aussi possible en raison d’une inadaptation au poste de travail habituel, elle peut aussi provoquer des handicaps parfois lourds . Les priorités définies par le plan de santé 2016 consiste à améliorer la qualité de vie des patients, renforcer la lutte contre les maladies chroniques.

Médecin, Pixabay – Unsplash

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Les pleurs d'un bébé

La tête plate est-elle en lien avec la crainte de la mort subite du nourrisson ?

La semaine nationale de prévention de la mort subite du nourrisson se déroule du 18 …

Réagissez !