Pneumonie : MSF compte sur une pétition mondiale pour débloquer le verrou financier d’un vaccin hors de prix

Médecins sans frontières (MSF) s’indigne d’une vaccination au coût trop cher contre la pneumonie essentiellement infantile dans les pays en voie de développement : d’où l’idée ambitieuse d’une pétition mondiale, afin que chacun s’implique par une simple paraphe, contre cette maladie (l’union ne fait-elle pas la force ?). Selon l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS), la pneumonie est la principale cause infectieuse de mortalité de l’enfant dans le monde, représentant 15% du nombre total de décès d’enfants de moins de 5 ans. La prévention est cependant possible grâce à la vaccination -au frein financier honteux évoqué plus haut-, un état nutritionnel satisfaisant et une amélioration importante des facteurs environnementaux.

Une pétition mondiale pour que l’on assiste enfin à une démocratisation du vaccin

C’est ainsi qu’en 2013, 935 000 enfants de moins de 5 ans sont morts dans le monde de cette maladie pour laquelle il existe un vaccin. Mais un vaccin trop cher : « 10$ par enfant au prix le plus bas dans les pays les plus pauvres, et au moins 21$ par enfant pour les acteurs humanitaires » souligne Médecins sans frontières, qui lance une pétition mondiale pour demander aux laboratoires Pfizer et GlaxoSmithKline (GSK) de se montrer empathiques en réduisant leur prix à 5$ par enfants (pour les 3 doses) en faveur des régions du globe où la pauvreté sévit et qui sont de ce fait parmi les plus exposées à la pneumonie.

Voici la teneur et le ton du texte de la pétition : « Un enfant meurt d’une pneumonie toutes les 35 secondes. Vos laboratoires, Pfizer & GSK, produisent des vaccins efficaces contre la pneumonie, mais 75% des enfants du monde n’y ont pas accès, à cause notamment de leur prix élevé. Pfizer et GSK ont déjà vendu des vaccins contre la pneumonie pour plus de 28 milliards de dollars à travers le monde. Nous vous demandons aujourd’hui de baisser le prix du vaccin à 5 dollars par enfants dans les pays en développement et pour les organisations humanitaires. Il est temps de donner à tous les pays la chance de protéger la vie de leurs enfants ».

La pneumonie en quelques mots pour mieux en comprendre les maux induits

La pneumonie est une infection des poumons causée le plus souvent par un virus ou une bactérie. L’infection touche plus précisément les alvéoles pulmonaires, ces minuscules sacs en forme de ballons situés à l’extrémité des bronchioles. Elle touche généralement un seul des 5 lobes du poumon (3 lobes dans le poumon droit et 2 dans le gauche), d’où le terme pneumonie lobaire. Lorsque la pneumonie atteint aussi les bronches, on l’appelle bronchopneumonie. La pneumonie n’est pas nécessairement létale mais il y a des populations plus à risques traditionnellement les enfants ou les personnes âgées.

La maladie se manifeste généralement par une toux souvent accompagnée d’expectorations, d’essoufflement, de fièvre et des frissons. La pneumonie s’attrape le plus souvent comme une grippe ou un rhume, en inhalant des particules contaminées. Dans certains cas, elle survient après une autre infection respiratoire, comme une grippe ou une bronchite, qui « dégénère » et s’installe dans les alvéoles des poumons. Certains des nombreux symptômes peuvent durer plusieurs semaines. Elle est habituellement peu contagieuse. Les principaux foyers infectieux sont surtout partagés entre Asie du Sud et Afrique subsaharienne.

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *