Accueil / Actualités / Poisson à sang chaud à 9°C : le saumon bouleverse la communauté

Poisson à sang chaud à 9°C : le saumon bouleverse la communauté

Le poisson à sang chaud est un saumon étonnant et son appellation donne rapidement une indication sur ses capacités.

Opah, un poisson à sang chaud
Opah, un poisson à sang chaud

Le poisson à sang chaud a eu l’occasion d’étonner Nick Wegner qui souhaite déjà passer à l’étape suivante. Le cousin de ce saumon serait lui aussi très intéressant, car il a la particularité de vivre dans des eaux plus froides que celles référencées dans l’habitation de l’Opah du Sud. Il pourrait ainsi observer avec rigueur son aptitude à réchauffer son sang et à survivre dans un tel milieu comme l’a expliqué Nick Wegner a la revue Science lors d’un entretien. Selon lui, il est assez difficile de conserver une certaine chaleur lorsque l’environnement est froid, mais pour le saumon des Dieux, ce ne serait pas un obstacle.

Un poisson à sang chaud qui se réchauffe continuellement

Dans tous les cas, le poisson à sang chaud a bouleversé la communauté de scientifiques, car les experts sont relativement étonnés. Les prouesses réalisées par ce saumon des Dieux sont expliquées par son organisme où le sang se réchauffe constamment au rythme de ses nageoires qui ne cessent de battre. Certaines espèces ont cette faculté et c’est le cas pour des requins ou le thon. Lorsqu’ils effectuent une plongée profonde, ils se réchauffent, mais le maintien de la température n’est pas continu comme c’est le cas pour l’Opah.

Le poisson à sang chaud a une température de 9 degrés

Les scientifiques voulaient être convaincus que le poisson à sang chaud avait réellement cette faculté. Ils ont donc étudié sa température au fur et à mesure qu’il s’enfonçait dans les eaux profondes de l’océan. À une descente de 45 mètres en dessous du niveau, le saumon des Dieux avait la même température et, peu importe la profondeur, les données étaient toujours similaires, car il était à 9 degrés. Il faut savoir que cette température n’est pas anodine, car elle était plus chaude que l’eau environnante dans laquelle il se trouvait.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !