Accueil / Actualités / Poisson au sang chaud : une découverte insolite et avantageuse

Poisson au sang chaud : une découverte insolite et avantageuse

Un poisson au sang chaud a été découvert et cette trouvaille est insolite et avantageuse, il n’est pas contraint de regagner la surface comme ses congénères.

Opah, un poisson au sang chaud
Opah, un poisson au sang chaud

Un poisson au sang chaud est atypique, mais il est surtout utile pour lui-même, car il a la capacité de se réchauffer tout en conservant sa température. De ce fait, même il plonge dans un univers glacial, il ne sera pas impacté par ce désagrément comme le montre une étude menée par la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration). Les fonds marins regorgent de mystères qui demandent à être dévoilés, car l’humain n’a pas eu l’occasion de découvrir toutes les merveilles.

L’Opah est un poisson au sang chaud surprenant

Les passionnés de nature ont toujours été impressionnés par les capacités de ce poisson au sang chaud. Il a par conséquent été au cœur d’une enquête et les chercheurs ont pu découvrir qu’il possédait de nombreux muscles et surtout un cœur imposant. Cet ensemble lui permet de garder une température corporelle chaude même si l’environnement est froid. Ce poisson-lune possède également une particularité. En effet, certaines espèces qui détiennent des caractéristiques similaires ont seulement une seule zone chaude. A contrario, ce poisson est entièrement chaud et cela est permis grâce à des nageoires pectorales. Le battement rapide et constant de ces dernières maintient la température de son corps.

Une température maintenue dans tout le corps

Ce poisson au sang chaud possède une seconde particularité, car les autres espèces ont tendance à voir leur sang se refroidir dès qu’il passe les branchies. Ce n’est pas le cas pour l’Opah qui ne souffre donc pas d’une chute de température. Il repose sur un organisme assez surprenant, car le sang froid a la possibilité d’être réchauffé grâce aux vaisseaux qui sont entremêlés. Cela a donc un réel impact sur son milieu de vie, car il ne doit pas rejoindre la surface pour augmenter sa température alors que le contraire est visible chez les autres poissons.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Les pleurs d'un bébé

La tête plate est-elle en lien avec la crainte de la mort subite du nourrisson ?

La semaine nationale de prévention de la mort subite du nourrisson se déroule du 18 …

Réagissez !