Accueil / Actualités / Policiers de la Bac corrompus : des mises en examen pour trafic

Policiers de la Bac corrompus : des mises en examen pour trafic

Des policiers de la Bac de Stains ont été mis en examen pour trafic et l’un d’entre eux a même été placé en détention au vu des faits.

Photo d'illustration de la police
Photo d’illustration de la police

Les policiers sont confrontés régulièrement au trafic de drogue où des sommes astronomiques circulent. Certains se laissent donc tenter volontairement ou involontairement et c’est le cas pour cinq fonctionnaires de Stains. Il y a une dizaine de mois, le procureur avait été saisi d’une affaire par la direction territoriale de la sécurité de la Seine-Saint-Denis. Les policiers pointés du doigt auraient été découverts, car des suspicions circulaient notamment à Stains où des collègues de la Bac et des indics auraient évoqué des comportements qualifiés de suspects.

Des faits de corruption entrainent des mises en examen

En prenant l’histoire avec sérieux, il aurait été constaté que six fonctionnaires de police n’avaient pas le comportement adéquat. De ce fait, le 27 mars dernier, cinq policiers de la Bac de Stains ont été mis en examen et l’un a été écroué. La justice leur reproche plusieurs faits à savoir des menaces, des vols de drogue ainsi que de faux procès-verbaux et une proximité trop importante avec les dealers. Il faut noter que ces personnes avaient rejoint la police il y a plus d’une décennie et aucune histoire négative n’était venue troubler leur service.

L’IGPN doit continuer son enquête sur les policiers de la BAC

Parmi ces policiers, il y avait un major de police ainsi qu’un brigadier selon une précision de RTL. Pour celui qui a été écroué, le juge a estimé qu’il était concerné par une association de malfaiteurs dans le but de livrer des stupéfiants selon une précision de France Info. Du côté des avocats, le son de cloche n’est pas similaire et l’un d’entre eux appelle même à la vigilance. En effet, les faits de corruption reposeraient sur des témoignages de « délinquants notoires » ou d’un témoignage anonyme. L’IGPN devra donc faire la lumière sur cette affaire, mais le juge a estimé que le dossier était assez éloquent pour prononcer une mise en examen.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !