LOADING

Type to search

Pollution intérieure : les logements représentent un danger

2 années ago
Share

La pollution intérieure menace la santé des habitants, car les logements présentent plusieurs dizaines de substances toxiques pour l’organisme.

La pollution intérieure

La pollution intérieure / Crédit Photo : Pixabay – PIX1861

Lorsque la pollution est au rendez-vous à l’extérieur, des vigilances sont mises en avant et il est conseillé de rester dans son domicile. Pourtant, il existe une pollution intérieure qui est souvent négligée, mais le risque est réel et important. Pendant 24 mois, les scientifiques ont examiné 400 habitations en scrutant les différentes pièces à la recherche des substances nocives. Il faut noter que certaines familles dont les enfants sont fragiles, malades ou asthmatiques doivent constamment aérer les pièces et accorder une attention particulière à la literie.

Une pollution intérieure avec 30 substances par habitation

À titre d’exemple, un matelas aura doublé en poids après 10 ans d’utilisation. Cette hausse est expliquée par l’accumulation des peaux mortes et de la poussière. La pollution intérieure est également représentée par l’utilisation de produits qui auront tendance à rejeter dans l’atmosphère des composés organiques volatils. Pour protéger la santé des enfants, certains fabricants ont décidé de commercialiser du mobilier sans COV, ils ne rejettent donc aucune substance dans l’atmosphère. Les résultats de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur montrent que près de 30 substances toxiques ont été identifiées au cours de cette étude.

Une pollution intérieure néfaste pour la santé

Ces produits demandent une certaine attention, car ils peuvent être à l’origine de désagréments au niveau de la santé. De ce fait, les substances ont un impact sur les cancers, les malformations ainsi que la fertilité. La pollution intérieure n’est pas observable à l’œil nu, mais le logement garde tout en mémoire. Les moquettes, les canapés, la literie ou encore les rideaux conservent ces traces et polluent ainsi l’air respiré par les habitants. Les scientifiques sont tout de même en mesure de préciser qu’un logement est susceptible d’abriter près de 30 polluants d’où la nécessité d’aérer quotidiennement.

1 Comments

  1. staff 14 juin 2015

    publiédans facebook

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *