Accueil / Actualités / Pollution : la multiplication des bougies et autres sprays pour respirer un air sain

Pollution : la multiplication des bougies et autres sprays pour respirer un air sain

Nous sommes très nombreux à utiliser des sprays, des bougies parfumées, des déodorants, de l’encens pour parfumer, assainir, désinfecter nos intérieurs mais tous ces artifices ne sont pas très bon pour notre santé, ils décuplent la pollution de nos maisons. L’institut national de la consommation a révélé récemment que tous ces produits aux vertus purifiantes n’étaient en faite qu’une source supplémentaire de pollution dans l’habitat. Quant aux odeurs, il vaut mieux éviter de les masquer, une bonne aération des lieux est bien plus saine, moins allergène pour notre bien être.

Respirer

Il ne suffit pas d’utiliser un tel produit pour respirer un air sain chez soi !

La pollution est partout malheureusement, on ne peut pas facilement y échapper. L’air est composé de 78% d’azote, de 21% d’oxygène, le reste est constitué de CO2, de poussière, des micro organismes, susceptibles de contaminer l’air ambiant. La pollution n’est pas seulement un facteur imputable à l’homme, la nature produit aussi ses propres polluants. Nous passons entre 70 à 90% de notre temps à la maison, dans des locaux clos. La pollution intérieure est généralement plus importante que celle  relevée à l’extérieure, ceci grâce aux moisissures, au chauffage, aux bactéries, aux poussières, aux panneaux d’isolation, aux vernis, aux peintures, à la fumée de tabac, de cuisson, aux plantes, aux animaux domestiques. La pollution altère notre santé, il est important de s’en protéger au mieux même s’il faut bien se l’avouer, cela reste compliqué.

La revue spécialisée Indoor Air a mis en évidence quatre grands conseils pour nous préserver de la pollution

Pour réduire les émissions polluantes à l’intérieur des maisons, il faut garder le plus possible les lieux au sec, bien aérer l’appartement même si le temps ne le permet pas, protéger notre intérieur des désagréments extérieurs. Ces recommandations, même si on les respecte, sont malmenées par la mise sur le marché de produits toujours plus désinfectants, assainissant, déodorants qui polluent l’air que nous respirons. Le monoxyde de carbone est quant à lui le seul responsable de plus d’une centaine de décès par an, quant aux parfums chimiques, aux épurateurs d’air, ils ne sont pas très recommandés. La ventilation reste la seule façon de limiter l’accumulation des émissions polluantes liés aux occupants. Il existe aujourd’hui un lien reconnu entre l’humidité des intérieurs et le développement de troubles respiratoires comme l’asthme. Dans son numéro hors série d’avril/mai le magazine 60 millions de consommateurs dévoile tous les produits néfastes pour la santé.

Respirer, Pixabay – alfcermed

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Réagissez !