Pourquoi faut-il voir le fils de Saul qui sortira en salle le 4 novembre prochain ?

Le fils de Saul du hongrois Laszlo Némès a été récompensé à Cannes par le grand prix du festival. Ce film se déroule sur deux jours dans un camp d’extermination allemande durant la 2e guerre mondiale, Saul est un déporté juif qui va découvrir au milieu des cadavres un être qui ressemble à son fils, il voudra au milieu de cette horreur lui donner une sépulture digne.

Cinéma
Cinéma / Crédit Photo : Pixabay – pixelheart

Le réalisateur de ce film, Laszlo Némès 38 ans a eu une partie de sa famille assassinée à Auschwitz-Birkenau et ce long métrage est pour lui comme un exorcisme. Il a eu envie de raconter à travers toutes ces images, le ressentit des juifs déportés, quel fut leur dernier instant face à toute cette barbarie ? Le réalisateur s’est dans un premier temps posé la question, comment faire un film sur le quotidien de ces juifs martyrisés, comment montrer aux spectateurs les derniers moments de vie ? Saul est incarné par Géra Röhrig, un New-Yorkais, il est déporté juif hongrois et il travaille dans les chambres à gaz, il doit brûler les cadavres dans les crématoriums, mais un jour, il croit reconnaître le visage de son fils.

Le fils de Paul dresse un environnement sous tension rythmé par la mort

Les films sur cette période, il y a eu un certain nombre, La liste de Schindler de Spielberg en 1993, Nuit et Brouillard en 1995, le pianiste en 2002, le réalisateur du fils de Saul voulait autre chose, de l’émotion, du réalisme, une atmosphère, le film nous plonge dans l’usine de la mort, des bruits de pas, de chariots, d’ordres hurlés de SS, des conversations volées ça et la. Le fils de Saul est tourné différemment, tout est en surjection, rien n’est vraiment montré et tout au long du film, l’oppression de l’horreur plane .

Ce film présenté à Cannes possède des points forts

La mise en scène de ce film a déstabilisé certains critiques lors de sa diffusion à Cannes, la caméra qui suit Saul tout au long du film en laissant apparaître le décor insoutenable n’a peut-être pas convaincu tout le monde, mais le fils de Saul ne peut ne laisser personne indifférent, cette quête de l’être cher pour essayer de retrouver tous ceux qui ont disparu est sans aucun doute le point fort de ce film.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *