Pourquoi le rhinocéros est-il tant pourchassé ? De nouvelles arrestations en Tanzanie

La police tanzanienne vient de réussir une belle prise, ils ont arrêté quatre personnes de nationalité chinoise âgées de 29 à 33 ans, ils étaient en possession de plusieurs cornes de rhinocéros qu’ils avaient cachées sous le châssis de leur voiture. Cet animal malheureusement est en voie de disparition, il est pourtant protégé, mais de nombreux braconniers continuent de le pourchasser pour ses cornes très prisées dans certains pays.

Les quatre Chinois qui ont pénétré en Tanzanie n’avaient qu’un seul but, celui de se procurer des cornes de rhinocéros et en faire commerce, il voulait les revendre en Chine ou au Vietnam. Toutes les années, ces animaux subissent la bêtise des hommes et ils sont massacrés pour je ne sais quelle vertu médicinale imaginaire. L’Afrique est le pays, qui est au cœur de ce trafic de cornes, en 2014, ce sont 1215 rhinocéros qui ont été prélevés de leur milieu naturel par des braconniers et assassinés sauvagement. L’enquête se poursuit et les quatre hommes de nationalité chinoise devraient comparaître très prochainement devant le juge, ceci fait partie d’un communiqué du commandant de la police de Mbeya selon Ouest-France.

Prisés pour leurs cornes, les rhinocéros sont en voie de disparition

Le rhinocéros est un mammifère herbivore, toutes les espèces sont aujourd’hui menacées de disparition. Dans certaines cultures de l’Asie orientale, leurs cornes sont particulièrement prisées, elles servent de décoration et elles auraient une fois broyé des vertus aphrodisiaques, un symbole de virilité, ce qui a fait de cet animal, une proie très convoitée. Des tests en laboratoire ont été effectués et les cornes de rhinocéros broyées n’ont jamais eu de propriétés virilisantes, mais à cause de cette croyance, le rhinocéros est encore pourchassé et massacré, un kilo de poudre de cornes de rhinocéros se vend 46 399 euros. Toutes les espèces de rhinocéros sont aujourd’hui menacées et en particulier le rhinocéros blanc.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !