Prématurés : la turbulette se révèle être stressante

Chez les prématurés, la turbulette appelée aussi gigoteuse représente une source stressante à ne pas négliger. Les vêtements demandent une attention.

Prématuré
Prématuré

Un bébé né avant terme nécessite des soins particuliers et les vêtements qu’il porte dans la couveuse peuvent améliorer son condition. Une étude française publiée ce matin 20 mars montre qu’il faut être très attentif au mode d’habillement des prématurés et cela n’est pas à prendre à la légère. Ils auraient un impact direct sur leur bien-être et l’évolution de leur comportement. Des chercheurs du CNRS de l’université de Rennes en collaboration avec un pédiatre néonatologie du CHRU de Brest ont pu observer que les prématurés emmaillotés dans une turbulente  seraient bien moins actifs qu’un nouveau-né en body.

 

La turbulette empêche les prématurés de se mouvoir convenablement

Selon leurs conclusions, la gigoteuse serait trop enveloppante pour un prématuré et les mouvements seraient entravés. Chez un enfant né avant terme, le contact est primordial et la turbulente serait un paravent aux gestes tendres et il se sentirait moins en confiance et plus stressé. Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques ont suivi 18 enfants âgés de 34 à 37 semaines. Les nouveau-nés étaient filmés quelques heures par jour et parmi ces enfants 9 étaient simplement dans une couverture avec une lampe et les autres étaient entravés de pyjama, gigoteuse.

Cet impact moteur des prématuré pourrait avoir des conséquences

La différence observée était assez visible, les prématurés vêtus de body avaient des mouvements bien plus libres. Pour les prématurés, le moindre effort demandé est considérable pour lui, un poids inférieur à deux kilos et des vêtements trop présents les empêcheraient de se mouvoir dans leur petit environnement. Les chercheurs en sont venus à penser que le contact physique était essentiel à leur développement et que les pyjamas et les autres vêtements trop serrés gêneraient leur bien-être. Désormais, les scientifiques vont tenter de déterminer si ce développement moteur et émotionnel de ces prématurés est impacté sur leur devenir.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !