LOADING

Type to search

Une prise de protéine a entraîné le décès d’une mère de famille adepte du culturisme

3 mois ago
Share

Une jeune maman âgée de 26 ans a succombé à une trop forte consommation de protéines, elle était en plus atteinte d’une malformation génétique, les deux éléments réunis ont précipité sa mort. Cette mère de famille était une adepte du culturisme, elle s’entraînait deux fois par jour, elle suivait un régime protéiné. Le syndrome dont elle souffrait touche une personne sur 8000.

Culturisme

Les adeptes de ce sport doivent s’entraîner très durement

Cela durant des années avant d’arriver au niveau espéré, c’est la raison pour laquelle certains n’hésitent pas à utiliser des suppléments de protéines afin d’améliorer leur masse musculaire. Ces produits représentent un raccourci dangereux en matière de réussite, ils sont considérés comme des produits de dopage. Plusieurs contiennent des anabolisants comme la testostérone, la créatine. Ils peuvent affecter la santé physique, mentale des utilisateurs, problèmes d’impuissance, insuffisance rénale, troubles psychologiques. Il est important de préciser que ces produits vendus comme étant miraculeux sur internet, il faut s’en méfier. Une nutrition équilibrée restera toujours le principal moyen pour que l’organisme dispose de tout ce dont il a besoin pour sa santé, ses performances. Après une séance de sport intensif, il faut consommer une boisson de récupération que l’on peut trouver dans les magasins de sport, ou 250 ml de yaourt à boire.

Les protéines sont essentielles pour se garder en bonne santé, les sportifs doivent en consommer une plus grande quantité

Les protéines sont faciles à obtenir dans l’alimentation dite normale, la viande, la volaille, le poisson, les œufs, les produits laitiers, les fruits secs. Avant de prendre des protéines sous forme de poudre, il est important de consulter un nutritionniste, eux seuls peuvent faire la différence entre le marketing, les besoins réels du sportif. La jeune mère de famille qui a succombé le 19 juin dernier souffrait d’un trouble du cycle de l’urée. Ses reins n’étaient plus capables d’éliminer l’ammoniac métabolisé par son corps après la prise de produits protéinés, cela a atteint son cerveau après l’empoisonnement de son sang. Ces protéines que l’on trouve sous forme de poudres épuisent les reins selon des propos précisés par un médecin du sport.

Culturisme, Pixabay – skeeze

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *