Accueil / Actualités / Psoriasis et obésité, y a t-il un lien entre les deux maladies ?

Psoriasis et obésité, y a t-il un lien entre les deux maladies ?

Le psoriasis est une maladie inflammatoire de la peau. D’épaisses plaques se desquament le plus souvent au coude, les genoux, le cuir chevelu. Cette pathologie chronique évolue par cycles avec des périodes de rémission, elle n’est pas contagieuse, elle peut tout de même être maîtrisée avec de bons traitements. Selon l’endroit où les plaques sont situées et selon leur intensité, la vie sociale peut alors être perturbée. Le regard des autres peut avoir une incidence sur le quotidien. La cause n’est pas encore connue, mais le stress, les infections, les médicaments, la fatigue nerveuse, l’anxiété peuvent être des facteurs déclenchant de la maladie.

Obésité

Le psoriasis touche aussi bien les femmes que les hommes

Les personnes qui souffrent de cette maladie cutanée auraient tendance développeraient des troubles cardiovasculaires, de l’obésité pour des raisons qui restent actuellement méconnues. Bien que le lien avec le psoriasis n’a pas encore établi précisément, la perte de poids serait un élément essentiel du traitement de cette pathologie. Une toute nouvelle étude dont les résultats sont parus dans le Journal of Clinical Nutrition attesterait cette affirmation, quelques kilos en moins pourraient réduire les symptômes du psoriasis et amélioreraient la qualité de vie des patients. Plusieurs médecins sont parvenus à ce genre de conclusion, car ils ont suivi plus de 60 volontaires souffrant de psoriasis, atteints d’obésité, après avoir perdu plus d’une quinzaine de kilos, les symptômes se sont franchement améliorés.

En France, le psoriasis touche plus de deux millions de personnes dont plus de 100.000 enfants

Pour plus d’un tiers des adultes, la maladie s’est manifesté dès l’adolescence. Le psoriasis apparaît chez les personnes ayant un terrain génétique prédisposé, dans plus d’un tiers des cas, il existe des antécédents familiaux. Actuellement, aucun traitement ne permet de guérir du psoriasis, mais les traitements proposés permettent de contrôler l’évolution de la maladie. En ce qui concerne les cas les plus sérieux, les médecins prescrivent des traitements par voie orale, mais les effets secondaires sont souvent à redouter. Lorsqu’un des deux parents est atteint de psoriasis, le risque pour l’enfant de le développer est de 5 à 10%. Les auteurs de cette nouvelle étude tiennent à préciser que s’ils arrivent à faire maigrir leurs patients, leur qualité de vie sera bien meilleure.

Obésité, Pixabay – cocoparisienne

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Cancer

Octobre rose : se concentrer davantage sur le dépistage du cancer du sein

La ligue veut pour cette édition 2017 retrouver le message initial, celui de la mobilisation …

Réagissez !