Accueil / Actualités / Qu’est-ce que la NASH (non alcoholic steato-hepatitis) ou hépatite stéatosique non alcoolique ?

Qu’est-ce que la NASH (non alcoholic steato-hepatitis) ou hépatite stéatosique non alcoolique ?

La NASH est une maladie du foie associant une accumulation de graisse dans le foie, une inflammation et encore plus grave une dégénérescence des cellules hépatiques. Elle peut déboucher sur une cirrhose et ce sans que cette dernière ne soit provoquée par un alcoolisme chronique : on parle, en effet, pour la qualifier de manière adéquate, de maladie du foie gras humain. Elle est en pleine expansion et inquiète les hépatologues. Si les Etats-Unis sont les plus touchés, l’Europe devrait sous peu les égaler.

Morceaux de sucre

La NASH : difficile de poser un diagnostic sur cette maladie du foie se déclarant le plus souvent de manière asymptomatique

Reflet de nombre de nos comportements alimentaires, le foie est un organe qui ne trompe guère. On le sait depuis longtemps avec l’alcool. C’est donc également vrai avec le sucre, le gras, enfin la malbouffe en général. En pratique la stéatose hépatique non alcoolique est une pathologie dont le diagnostic repose sur trois voyants étant essentiels :

  • des anomalies du bilan hépatique visibles à partir d’un simple examen de sang (augmentation du taux de transaminases ou de Gamma GT)
  • des anomalies du tissu hépatique visibles à partir d’une biopsie
  • l’apparition de ces éléments chez une personne qui n’a pas d’autres maladies du foie  (d’origine virale, auto-immune, génétique ou toxique) et surtout qui ne souffre pas d’une dépendance à l’alcool.

La NASH : la maladie du foie gras humain est en plein boom et si des populations sont plus à risques, prenez vos précautions

Touchant indifféremment les hommes et les femmes, la stéato-hépatite non alcoolique est fortement associée à l’obésité (près de 80 % des NASH). Elle survient généralement entre 40 et 50 ans. Mais comme le surpoids, cette maladie est également de plus en plus fréquente chez les enfants et les adolescents. Le problème est que cette anomalie hépatique est asymptomatique mais évolue lentement dans le temps vers la fibrose, la cirrhose et éventuellement vers un cancer du foie. Résultat : lorsque les symptômes apparaissent, il est souvent trop tard car il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement curatif contre ces lésions du foie. Face à l’augmentation de l’obésité et du diabète (au point que certains experts parlent d’épidémie de « diabésité »), il est plus que jamais temps de promouvoir des modes de vie plus sains. Pour éviter une cirrhose ou un cancer du foie, adoptez un régime équilibré (et sans alcool) et bougez !

Morceaux de sucre, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Saucisse

Une femme hospitalisée aux urgences pour avoir ingéré des excréments de souris présents dans un sandwich

Le fait divers insolite que nous allons vous relater va sans doute vous pousser à …

Réagissez !