L’or est l’un des métaux les plus précieux au monde. Une caractéristique qui découle à la fois de son énorme rareté et des propriétés physiques qui le distinguent des autres matériaux et qui en ont fait un matériau prisé par l’homme depuis de nombreux siècles. Cette valeur énorme l’a rendu sensible aux imitations et aux contrefaçons qui, avec les progrès de la technologie, sont devenues de plus en plus sophistiquées au point d’être très difficiles à détecter. Dans notre volonté didactique d’éduquer nos lecteurs, nous allons vous donner dans ce billet quelques indices pour vous aider à détecter d’éventuelles contrefaçons avant un rachat d’or.

Comment savoir si le rachat d’or qui vous intéresse chez un commerçant ou un particulier est vraiment de l’or ? Comment être sûr qu’une pièce d’investissement dans laquelle vous avez déposé une partie de vos économies est de l’or pur ?

L’origine avant un rachat or

La première précaution à prendre à la source, lors d’un rachat or, qu’il s’agisse d’un bijou, d’une pièce ou d’un lingot, est de le faire dans un magasin de confiance et de garanties absolues.

Ces dernières années, le commerce en ligne s’est développé. Cette formule de vente présente d’énormes avantages pour les clients, tels que la commodité et des prix plus bas. Cependant, dans le cas d’un rachat or, il faut être extrêmement prudent lors du choix du magasin virtuel où l’on achète.

Bien entendu, il doit être absolument digne de confiance, dûment accrédité et doté des mesures de sécurité nécessaires tant pour les transactions que pour le transport. S’il a des références d’autres clients, c’est encore mieux.

En ce qui concerne les magasins physiques, assurez-vous qu’ils disposent des mesures de sécurité appropriées et méfiez-vous de toute irrégularité. Il vaut mieux reporter un rachat d’or que de le regretter plus tard.

L’aspect

Il y a quelques années, un examen attentif de l’aspect extérieur des pièces suffisait pour être sûr qu’elles étaient authentiques. Aujourd’hui, la technologie a tellement progressé que les faux sont très difficiles à détecter au premier coup d’œil. Toutefois, il convient d’attirer l’attention sur certains aspects extérieurs.

– les poinçons : les pièces d’or sont gravées de marques d’orfèvre, de fabricant, de raffinerie ou de laboratoire qui les accréditent comme pièces d’or et certifient leur pureté. Une bonne loupe suffira pour vérifier leur présence. Les différents modèles peuvent être vérifiés par une simple recherche sur Internet, en fonction de la marque du fabricant et du caratage.

Bien sûr, cette vérification n’est pas sûre à 100%, car les poinçons peuvent aussi être contrefaits. Mais il est possible de détecter d’éventuelles contrefaçons si les marquages sont irrégulièrement gravés ou insuffisamment clairs.

– L’usure : sur certains bijoux et pièces de monnaie d’un certain âge, il est nécessaire d’examiner les zones qui peuvent présenter une usure plus importante due à l’utilisation. Si ces zones présentent une couleur métallique autre que l’or, cela peut indiquer que la pièce est faite d’un autre métal, avec une fine couche d’or.

– La dureté : l’or est un métal très doux par rapport aux autres métaux. L’or est suffisamment souple pour que l’on puisse y imprimer l’empreinte des dents. Une dureté excessive doit nous rendre suspicieux, bien que ce ne soit pas une preuve définitive, car il peut s’agir d’une couche d’or superficielle.

– Le son : l’or pur doit produire un tintement net lorsqu’il rebondit sur une surface lisse et dure comme le marbre. S’il sonne creux ou a un son plus profond, vous devez vous méfier. Par curiosité, c’est pourquoi les comptoirs des magasins d’antiquités étaient en marbre.

Vérifier ses propriétés physiques avant un rachat or

L’or possède des propriétés physiques très particulières qui en font un métal très prisé. C’est la raison pour laquelle il est utilisé pour fabriquer des pièces de monnaie, des bijoux et constitue même une matière première importante dans l’industrie électronique.

– Sa densité. L’or est l’un des métaux les plus denses. Lorsque vous tenez un morceau de ce métal dans la main, la première chose qui vous frappe est son poids par rapport à sa petite taille. C’est parce que sa densité est de 19,32 grammes par centimètre cube. Cela signifie que l’or pèse 19 fois plus que l’eau.

Il convient de noter que les faussaires utilisent souvent un métal dont la densité est très proche de celle de l’or : le tungstène ou wolfram, dont la densité est de 19,35 grammes par centimètre cube.

– Sa pureté : dans les bijoux ou la monnaie, l’or utilisé peut être de pureté variable. En particulier dans le cas des bijoux, le métal est souvent allié à d’autres composants pour le rendre plus résistant à l’usure, car nous avons vu que l’or est un métal très mou et susceptible de se tordre.

Par conséquent, une autre façon de contrefaire de l’or consiste à en modifier la pureté ou à le vendre avec un caratage plus élevé que celui qu’il possède réellement. L’or pur est de 24 carats. Ensuite, l’or est mélangé à d’autres métaux, comme l’argent, pour le rendre plus dur.